TEM-La-Firme

Le JdR futuriste sur la Terraformation de MARS : Projet TEM

TEM-menu
Un avant goût du terrifiant Red Wüste de la planète Mars !
Les incroyables aventures des Terraformers mais aussi les moments heureux comme les périodes de douleurs.

- La grande aventure martienne de la Terraformation -
[25/02/2017 20:08] Histoire de Lev
Catégorie : Inclassable


Titre : Notes sur un Bélevédère



7

3
Post de : Lev
J'espère toujours que tu sois là,
Mais dernière le voile, Noir,
Éclairant mon désespoir,
Il n y a que les étoiles,
Et la souffrance de ton absence,
Nourrit leurs fournaises infernales,
Au final,
Point d'espoir,
Prisonnier de mon purgatoire,
Mon cœur las,
Ne peut plus s'émouvoir.
[24/02/2017 08:30] Histoire de Solomir
Catégorie : Artisanat


Titre : :paranoArtisanat:



13

1
Post de : Solomir
Une grande inspiration, tranquillement la Casseuse rangea un par un les outils sur son établi, elle rangea sa plaque de soudure poussa un pot ou deux et avec patience elle racla la terre, les limailles et les déchets sur sa surface de travail.

Elle quitte son tabularium, direction son bunker, à travers ses optiques elle voit le Chantier, le Kass'Crânes et le bunker de commandement de la Casse, tout semble calme, elle s'en retourne à son sas.

Arrivée à son kiosque, 2 messages, le premier un texte semi illisible de Gottfried Von Dobrshejewiser pour son travail, une félicitation semble t'il. Le 2eme, un entretien dans les couloirs aseptisés de la Firme.

Le bâtiment n'est pas très loin de chez elle, quelques heures en betrayal à traverser les étendues de la ZDV, voyage tranquille, les kreators ont bien fait leur travail de nivellement depuis toutes ces années.

En traversant les sas de contrôle de la Firme, la validation de ses autorisations et de son identités, elle pense à ce temps passé sur cet objectif, de nombreuses personnes l'avait aidé, dans son syndicat et en dehors. Cette mono-maniaquerie avait parfois créée quelques tensions mais rien de bien grave, de toute façon si la Casseuse n'avait mis cette énergie elle y serait encore pour des années. Il va en falloir des tournées pour remercier tout le monde.

Au final cette gradation s'inscrit dans la continuité de ce que'elle pensait être son chemin, la mise a disposition, du mieux possible, de ses capacités au service de la ZDV.

Sortie de ses pensées, le dossier de la Servante du Kass'Cranes ouvert devant lui, le cadre de la Firme lui parle longuement, discours teinté techno-bureaucraties, un peu ennuyée elle se dit qu'ils ont vraiment une pelle à verrin dans le cul a force de ne pas sortir de leur bureau.

Un livre remplis de feuillets lui est remis, un petit coffret estampillé aussi.

L'homme ouvre un tiroir, sort un tampon a l'air ancien, presque prêt a tomber en morceau et tamponne le dossier.

Solomir, ID98270, Chevalier Tigre.
[24/02/2017 00:45] Histoire de Callanan
Catégorie : Inclassable


Titre : Le commencement



5

4
Post de : Callanan
Le vent.... il soufflait particulièrement ce jour la aussi....


S'imaginant la caresse sur le visage, imperceptiblement en fermant les yeux...

Ce jour la quand j'etait encore qu'un colon à visage découvert si je peut dire, on y voyait un visage jeune plein d’enthousiasme puis est venu le temps de l'odeur du sang , l’arrière gout métallique dans la bouche et puis le néant.....

Certaines choses que je ne saurait expliquer vu que je me retrouve avec ce drôle de masque sur le visage et impossible de l'enlever ou de me souvenir exactement comment il a été apposé.

Ce qui fut d'abord un rêve sur cette terre est maintenant devenu un cauchemard naissant à mes yeux.... A l'aube de ces bribes de passé , l'histoire future qui va s'en découler n’en sera que plus amère...

L'aube d'une nuit sans fin dans mon esprit !
[22/02/2017 20:24] Histoire de Polispa
Catégorie : Bar du Forage


Titre : Rencontre au bar



8

2
Post de : Polispa
« Merci pour tout à l’heure ».

Polispa tapotait ses doigts nerveusement sur la table dans le bar de Forage. La terraformeuse qui avait failli causer sa perte se trouvait en face de lui, assise, tout sourire et verre à la main. Elle s’excusait qui plus est.

« Merci ? Si ces deux terraformers ne m’avaient pas reconnu, je serais en pièces détachées à l’heure qu’il est. »

Elle reposa sa tête sur sa main, toujours en souriant.

« Allons, allons, je leur ai juste dit que tu allais t’occuper d’eux s’ils continuaient à m’embêter…
- Tu as tenté de les voler, et nous ne nous connaissons pas.
- C’est un détail.
- Je passais juste par hasard à proximité pour me rendre au bar.
-Le hasard fait bien les choses, crois-moi. »

L’unité de maintenance absorba son coffee pour se calmer un peu. Elle le regardait fixement.
Elle avait les cheveux noirs, mi-longs, et mal coiffés. Elle avait l’air jeune, mais semblait manquer cruellement de sommeil. Ses yeux bleus intenses commençaient à brouiller ses optiques s’ils les fixaient trop longtemps.

Il demanda finalement : « Qui es-tu ?
- Personne d’important, lui répondit-elle immédiatement.
- Pas de rank, pas d’insignes de la firme, certaines parties de ton scaphandre datent de la dernière génération. Tu ne viens pas des zones de vivance. »

Elle lui sourit encore une fois à pleines dents, digne du plus beau rictus de Boris Slavomir.
Son scaphandre avait l’air d’être assemblé à partir de matériaux de récupération. Du linge bleu orné d’arabesques dorées recouvraient son armure à certains endroits. Le symbole astrologique du poisson était gravé sur une épaulette et sur son casque posé sur la table. Plusieurs petits talismans en os pendouillaient à divers endroits.

Elle brisa le silence : « Tu sais réparer des choses, pas vrai ?
- Tu changes de sujet, dit-il après avoir marqué une pause, un peu agacé.
- Je sais. Peux-tu me réparer un objet ?
- Cela dépend de l’objet et de son usage. »

Elle fit glisser un outil sur la table en direction de Polispa. Ce dernier l’observa un moment avant de s’interroger : « Un pistolet à clous ?
- Tout à fait.
- A quoi cela te sert ? lui demanda-t-il suspicieusement.
- C’est… pour clouer des planches.
- Sur Mars ?
- Oui.
- La pression est volontairement surélevée.
- C’est pour clouer des planches bien épaisses.
- Il y a un viseur d’installé.
- C’est pour clouer des planches bien épaisses à distance, » dit-elle en se retenant de rire.

Il la regardait droit dans les yeux. Sa vision devenait parasitée, il se sentait sous pression, comme s’il était au fond d’un bassin.

Finalement il se mit au travail en lui demandant : « Promets-moi au moins de ne t’en servir qu’en cas de défense.
- Tu es gentil.
- Ca va être rapide, juste un peu de sable infiltré dans un mécanisme. »

Il lui rendit l’outil, et elle le remercia chaleureusement.

Elle remarqua alors qu’il regardait sans cesse derrière elle : « Y a-t-il un problème ?
-Fuel Goliath est en train de vérifier ton identité, je pense.
-Il est donc temps pour moi d’y aller. Il me reste beaucoup de route à faire»

Elle se relava hâtivement et enfila son casque avant de fixer Polispa un moment : « Ne bouges pas, tu as quelque chose sur le heaume... »

Elle approcha un doigt de la visière de son heaume, puis en gratta la surface, comme si elle gravait quelque chose.
« Voilà. Une bonne continuation à toi, terraformer", annonça-t-elle.

Avant qu’il n’ait pu lui répondre, elle se précipita vers le sas en lui faisant un dernier signe de la main. Le regard de Gros Robot se posa alors sur Polispa, puis sur sa table.

« Elle est partie sans payer… »
[22/02/2017 09:27] Histoire de Jtrack
Catégorie : Artisanat


Titre : Titre



8

4
Post de : Jtrack
Jtrack passa le sas du Bar, retira son heaume et comme à son habitude commanda un café avant de s’asseoir à une table.

Il choisit cette fois une table moins reculée qu'accoutumé.

Tout en buvant son café, il sorti de sa poche un anneau mat sombre ainsi que quelques feuilles de papier légèrement chiffonnées. Il avait enfin réuni tout les composants pour terminer la base de son projet.

Il ne lui restait plus que la touche final, comme on pouvait l'apercevoir sur les papiers déposés sur la table, inclure dans une mini dôme de verre fixer sur l'anneau, une partie de son karma, d'une belle couleur bleuté.

Il resta la à fixer l'anneau pendant de longues minutes, puis replongea dans ses notes...
[20/02/2017 23:45] Histoire de Anuryce
Catégorie : Castes


Titre : Parenthèse ouverte



7

10
Post de : Anuryce
Alors Je fais mon Mea Cupla !

J’admets cher Panda que toi et MrS vous avez mouillé vos fesses pour remuer la merde et mettre en lumière la comptabilité honteuse du vil Tripo, honte à lui !
Il fallait certainement en passer par là...Je ne sais pas

Que ceux qui ont la chance de ne pas avoir les mains sales, conduisent les coupables sur le Bûcher

Et depuis ? Kim s’est investie pour relancer la machine, et trouver une solution pour continuer à vendre des consos aux prix le plus bas et assainir les finances de caste. pour rendre opérationnel son système de ventes à la demande je lui ai proposé et conçu un formulaire de commande. Système qui aura 2 ans au mois de Mai.

ce système aura permis de vendre :

3173 CHR et
563 Bouteilles d’O2

Soit en arrondissant à 5 CHR et 1 O2 par jour.

Le service a été utilisé par 65 terra depuis sa création et on peut applaudir Stone et Zed qui à eux deux représentent presque ¼ des ventes.

Donc non le système n’est pas parfait car il demande des terras de bonnes volontés et surtout de la disponibilité.

Ceux qui sont passé chez Reno et qui ont fait les livreurs le savent très bien. Stone, Lilith, Waldwen et d’autres ...

Kim ne s’est pas arrêtée là , elle a proposé des events pour dynamiser les ventes, puis Raganaziel et Dreike qui ont pris la suite et ont fait de leur mieux pour répondre aux commandes jonglant avec leurs emplois du temps.

Anda s’est aussi investie, passant régulièrement pour soutenir Reno, essayant de mettre au point des outils pour une gestion plus fine de la production en fonction de vents. Toujours pour diminuer les prix de ventes !

Bref ils ont essayé de faire le taf de répondre à la demande avec un effectif plus que réduit

Alors on peut râler , on peut se gausser et dire que c’est peine perdue ..mais n'empêche qu’ils se sont démenés aussi !

Parenthèse fermée
[08/02/2017 20:49] Histoire de Ook
Catégorie : Inclassable


Titre : Pour des cacahuètes...



8

2
Post de : Ook
La première chose qu'on remarquait en général chez le terraformeur Ook était qu'il était simiesque, couvert de poils roux, en un mot, qu'il appartenait à l'espèce dite des "Pongo Pygmaeus" ou orangs-outangs.

La seconde chose qu'on remarquait en général était que malgré le point précédent, il détestait, de façon très ouverte et explicite, qu'on lui attribue le nom de "singe".

Souvent, par la suite, les victimes étaient trop handicapées ou se tenaient à trop bonne distance pour pouvoir faire toutes les autres enrichissantes observations possibles sur sa personne. Ce qui n'était pas pour lui déplaire.

Mais la deux-cent-quarante-deuxième chose qu'aurait notée un observateur aussi assidu que téméraire était que le terraformeur Ook, une fois dans son bunker, ne se nourrissait presque jamais de bananes comme l'aurait cru un esprit prompt à sauter aux conclusions (1), mais plutôt de cacahuètes.

Laisser trainer des peaux de bananes dans les corridors d'un bunker de survie aurait été la pire des justifications pour une expulsion par la Firme. Les peaux de bananes attiraient les moisissures. Les moisissures attaquaient les joints des sas et mettaient à mal l'étanchéité su sacro-saint bunker de survie. Accessoirement, une peau de banane bien placée pouvait faire glisser un pillard, mais c'était s'exposer à des dommages et intérêts de la part d'un syndicat revanchard.

Les synthé-cacahuètes, c'était autre chose. Une cosse ou une peau de cacahuète était à peine plus organique qu'un terrorpod, et ne risquait assurément pas de ressembler à des terres d'accueil riantes pour la colonisatrice moisissure qui viendrait à passer. Ook aurait peut-être mieux fait de se rappeler le vieux proverbe terran: "Un terrorpod ne peut pas moisir. Mais il peut te taper sur la tête".

(1) - Le saut aux conclusions était discipline olympique dans la Grèce antique, jusqu'à ce qu'un des champions en titre arrive directement à la conclusion que les discussions entre philosophes n'intéressaient personne, par rapport aux activités sportives impliquant de beaux hommes nus.
[06/02/2017 18:10] Histoire de Anuryce
Catégorie : Inclassable


Titre : La femme que j'aime



11

2
Post de : Anuryce
*Il roulait depuis des heures sans prêter attention à sa direction, comme si au fond du desert, il allait trouver de quoi boucher cette faille que la peine avait creusée. Illusion dérisoire que de croire qu’il suffisait de partir et de revenir pour que les choses redeviennent comme avant.

Le moteur eut quelques ratés puis s'arrêta net. Il descendit machinalement , exécuter des gestes maintes fois répétés. Il sortait l’hydro de la soute quand il vit cette silhouette se découper dans les nuages de poussière soulevés par le vent. La silhouette s'approcha pour laisser deviner un vieillard jovial au nez proéminent et à la peau tannée. Il s’appuya nonchalamment à la carlingue et le regarda*

-Et tu comptes aller où comme ça Nomade ?

*Figé en premier par l'incrédulité de la scène et se demandant s’il ne devenait pas tout simplement fou, il mit du temps à répondre*

-Itzamna ?...

*Le vieillard haussa les épaules et lui sourit*

-Si cela te plaît de m'appeler ainsi. Tu peux aussi m’appeler ta conscience. C'est comme tu veux. Du moment que tu me répondes.

*Il grommela, fronçant les sourcils et soupira en posant son hydro.*

-Je ne sais pas ... A vrai dire ..Je ne sais plus ce que je dois faire..pour que la femme que j’aime, m’aime à nouveau …

*Le vieillard fit un circonflexe avec ses sourcils, le regard amusé*

-Et tu crois qu’elle va t’aimer de nouveau en fuyant dans le désert ?

*Il se leva d’un bond et fusilla le vieux du regard*

-Elle a besoin de temps...de temps !

*Le vieillard lui offrit alors un sourire compatissant.*

-Inutile de fâché jeune nomade, cela ne rendra pas ton geste moins stupide. Dis moi plutôt pourquoi tu l’aimes tant ? Elle est belle et sexy comme l’autre ?

*Il baissa les épaules et leva un regard désabusé au ciel*

-Si je vous connaissiez la femme que j'aime..vous comprendriez pourquoi je n'ai pas été à la hauteur.
Avec sa longue chevelure châtain et ses yeux d'un vert intense , elle est si belle...Elle est d’une spontanéité et d’un charme naturel irrésistible.
Un rire mélodieux et communicatif, un esprit agile et plein d'humour , elle est terriblement maligne vous savez. C'est qu'elle a du caractère et du répondant .
Je suis incapable de lui cacher quoique ce soit...


Au delà de tout ça , c'est une femme sincère et investie. Elle se bat pour ses convictions et ses amis. Elle est toujours prête à aider sans rien demander.
Et si parfois elle est impulsive, c'est qu'elle prend les choses à cœur. Elle s'attache toujours à bien faire. Même si parfois elle s’emmêle les pédales à cause du stress.
Elle est fidèle en amitié, en amour et avec ses syndiqués.
Toujours prête à défendre la communauté , à donner de son sang s'il le faut ! C'est une combattante, une vraie. Jamais individualiste, toujours à penser aux autres , à la conséquence de ses actes….pas comme moi..
Des épreuves , elle en a traversées. Mais elle se relève toujours et avance, même si elle doute. Elle a une force de caractère incroyable pour un petit bout de femme comme ça.
Elle avance en artisanat, à la forge, au marsball...Elle s’accroche coûte que coûte même si parfois elle connaît des passages à vide.
Son affiliation au phénix, elle le mérite croyez moi.
En amour , elle se donne à 100%, elle aime passionnément, débordante de tendresse et de fougue.

Pour toutes ses qualités, elle est appréciée par la communauté martienne, elle a sa place parmis les vrais dudes de mars.
C'est pour ça aussi qu'elle a fait chavirer plus d’un coeur.

Alors des femmes comme ça ..je n’en connais qu’une seule et je l’aime de tout mon cœur. Je l’aime, parce que je l’admire et j’ai essayé d'être à la hauteur. J’ai essayé de montrer les mêmes qualités , la même persévérance . J'ai essayé qu’elle soit fière de son homme comme je pouvais être fier d’elle.

Et vous voyez à force de douter et de croire que je ne serais pas capable de la garder, j’ai lamentablement échoué.

*Le vieillard lui céda un sourire affectueux avant de répondre avec sérieux*

- Et bien ! Tu n’as pas l’impression d’en faire un peu trop, non ? Ce n’est pas moi qu’il faut convaincre, tu sais, jeune nomade. Et franchement entre nous, pourquoi vouloir être un autre ? Pourquoi ne pas accepter qu’elle puisse t’aimer comme tu es ? Si tu lui demandes comment ont été ces moments avec toi, avant que tu fasse le nigaud, que dirait elle ?

*Il grogna et soupira lourdement.*

-Elle te dirait certainement qu’il y a eut de très bon moments et peut-être aussi des moments merveilleux. Et pour ces moments que vous avez partagés, tu n’a pas échoué, au contraire.

*Les paroles du vieux s’enfoncèrent dans son coeur avec une douleur insupportable. Les yeux humides, il déglutit avec peine et répondit la voix érayée.*

-J’ai l’impression..qu’il n’y a plus rien à faire ..Je l’ai perdu…

*Le vieux s’approcha et le fixa de son regard perçant*

-Peut être ..Peut être pas...Mais ce n'est pas en allant t’enterrer dans le désert que tu le sauras. Et puis, est ce vraiment cela l'important. Tu devrais arrêter de réfléchir en égoïste et ne penser qu'à toi ! Tu l’as fait terriblement souffrir. Si tu l’aimes vraiment tu ne peux que lui souhaiter de retrouver la sérénité et le bonheur. Que cela soit de nouveau avec toi ou avec un autre. Il faut assumer sans pour autant renier le passé. Il faut lui laisser le temps et surtout le choix de te donner une nouvelle chance ou bien de reconstruire sa vie sans toi, avec un autre ou pas !

*D’un geste circulaire du bras il l’invita à observer l'étendue désertique.*

-regarde ! Les dunes de la Rouge. Quand le vent n'est qu’une simple brise, leurs dessins semblent immuables. Et pourtant il suffit d’une tempête pour en modifier l’horizon a jamais. Et crois tu vraiment qu'après le passage d'une tempête qu’il soit possible de remettre les dunes dans leurs positions initiales ? Bien sûr que non ! On s’adapte, on trouve de nouveaux chemins, on fait de nouvelles découvertes..On redessine les cartes, s’il le faut.

Comprends tu jeune nomade ? Nous sommes comme ces dunes. En mouvement perpétuel. Ce sont les échecs et les épreuves qui nous façonnent. La stabilité, la tranquillité, le confort...sont des illusions, et nous empêchent de dévoiler notre vrai potentiel.
Alors mets de côté ta douleur et ta peine, car crois moi, elle va le faire elle et elle va continuer à avancer ! Avec ou sans toi. Elle a la rage cette jeune fille. Et quand tous les deux vous aurez surmonter cette épreuve, vous n’en serez que plus forts, plus déterminés. Et que vous viviez ensemble ou pas, vous garderez quoi qu’il arrive, un lien fort...

*Son visage se crispa avec l’envie de rugir, refusant d’envisager que Waldwen puisse refaire de vie avec un autre. Il se retint de foncer sur le vieillard. Puis sa rogne s'effondra... Bouleversé par ce que le vieillard venait de lui dire. Le regard en déroute sur les dunes lointaines du redwust, il mit du temps à digérer cette vérité. Quand il revint sur le vieux, il n'était plus là…
Avant de reprendre le volant, il resta longtemps à écouter le sifflement du vent entre les dunes et le crépitement du sable sur sa cuirasse.*
[03/02/2017 09:20] Histoire de Anuryce
Catégorie : Émotions


Titre : Titre



6

4
Post de : Anuryce
Se lever, avec le manque et des rêves brisés,
À repenser à ce que j’ai fait à en avoir la nausée.
Penser à elle, déchirée par le chagrin et la rage,
Se demander avec angoisse quand tournera la page.
Le regard dans le vide , sans horizon, sans avenir,
Ne sachant sans elle, ce que je vais devenir.
Sans elle..
T'écrire que ton absence me crève le cœur,
Comment effacer mes fautes et mes erreurs.
Passez des heures à espérer une réponse,
Ne pas me résigner et refuser que tu renonces.
À moi..
Tu me manques et j'en ai si mal, je ne peux vivre
Sans toi…

Sans toi je ne suis plus rien,
Comme Un homme sans destin.
Je ne suis que l’ombre de moi même,
Sans pouvoir te dire combien je t'aime.
Je ne veux pas perdre espoir,
Qu’un jour tu voudras me revoir.

Ça fait si mal de vivre sans toi,
Mon amour...
Je ne cesse de penser qu’à toi...
[02/02/2017 06:13] Histoire de Anuryce
Catégorie : Émotions


Titre : Nuit blanche



7

3
Post de : Anuryce
Il y a eu ce foutu désir,si bref, si dérisoire,
Sans le moindre amour, tu peux le croire.
Juste l'ego d’un homme qui se sent désiré,
Comme si maintenant je pouvais tirer un trait.
Je ne pouvais te cacher plus longtemps mon erreur,
Il fallait te l’avouer, dans la fureur et la douleur.
Si tu savais comme je me trouve détestable,
Pour ce que je t’ai fait, pour tout ce mal.
Ne me dis pas que notre histoire est finie,
Waldy mon amour, parle moi, je t’en pris.
Tu as le droit de hurler, de me détester,
Mais si tu me refuses le droit de te parler,
Cette faute, comment puis je l’assumer ?
Comment te montrer que je t’ai toujours aimé.
Comment ? si je n'existe plus à tes yeux...
Je voudrais tant que l’on se retrouves tous les deux...
Page suivante

Jeu de rôle dystopique et post-apocalyptique sur navigateur. MMORPG francophone gratuit.

Ce browser game multijoueur contient des données scientifiques réelles martiennes incluant une part de fantastique gothique. TEM est aussi un jeu de stratégie sur MARS !

©2001-2017 - TEM La Firme Tous droits réservés KCS.fr © Reproduction partielle ou totale interdite. CNIL : déclaration n° 1015117

Conditions Générales d'Utilisation
The-Firm-LOGO
Follow @temlafirme
Facebook-logo