TEM-La-Firme

Le jeu de rôle fantastique sur la Terraformation de MARS : Projet TEM

TEM-menu
Un avant goût du terrifiant Red Wüste de la planète Mars !
Les incroyables aventures des Terraformers mais aussi les moments heureux comme les périodes de douleurs.

- La grande aventure martienne de la Terraformation -
[17/10/2018 23:09] Histoire de Jethrophobic
Catégorie : Rituels des Grands Anciens


Titre : Garage GAUDIN Clandestin



9

4
Post de : Jethrophobic
Réponse de : Jethrophobic
Le Garage GAUDIN Clandestin, heritier et dépositaire du célébre joint de culasse de Teejee,successeur d'Antiriep et de son projet de reconstruction de la Deloreane.
On est des dinos... il nous aurait été aisé de choisir le confort de ce que nous avions acquis, Nous avons pris le parti de nous mettre en danger, de faire table rase du passé ...
Si après 10 années Sol tu es capable de te remettre en cause, de recommencer à Zéro, alors tu seras un dude Stellaire.

Le garage ne recrute pas, il invite.

Nous vouons nos vies à la recherche de l'heritage des pères technologistes, foulant les traces des BOSS Scrapers.

Nous sommes le MC 1% Grave DIGGER, pas de démocratie chez nous ... seuls les membres de la table du MC1%GD ont le droit de citer.


Nous sommes les 4 cavaliers de l'apocalypse:

le cavalier sur un cheval blanc doté d’un arc (le pouvoir, la conquête)
le cavalier sur un cheval rouge feu brandissant une grande épée (la guerre)
le cavalier sur un cheval noir tenant une balance (l’inégalité de la répartition des ressources/la famine)
le cavalier sur un cheval pâle/verdâtre (la mort).

Crains le jour ou tu croiseras notre route, foulant les piste de la rouge sur nos Hellishs, ce jour pourrait être celui du jugement dernier pour toi.

Nous sommes la justice, la guerre, la famine, et la mort,
des ruines de la destruction arrivera le nouvel âge d'or ...
Réponse de : Panda2
* A force de repousser le moment il vient un temps où il faut y aller... Son crâne le faisait souffrir à chaque fois qu'il avait tenté de s'atteler à la tâche. Comment ce qui devait être une maison de retraite pénarde est parti en vrille ? Le souvenir de sa tronche dallé en rotation autours de la Rouge revenait inlassablement à son esprit.
"Même crever en paix sur cette planète n'est pas possible, songeât il."
Machinalement, son gantelet finissait de nettoyer le temple et le souvenir de ses adeptes passés remontait à la surface. Mémère... Ysull ... Le lieu, le poste qu'il occupait lui imposait une gravité tout en retenue. Les lancinantes douleurs qui émergeaient de son crâne ne lui laissait que peu de place à l'improvisation.
Chaud... froid ... chaud... les flux de convections existent tout comme les ondes gravitationnelles. Le poids fait tout...
Ballait d'un geste du gantelet devant lui comme si il était empêtré dans un essaim de mouches. Hésite longuement puis finit par se dire que s'était son temple... sa prose. Autant continuer dans l'originalité.
Pianote quelques mots sur son vox PdA à destination de sa Boss en attente des ordres.

Feu vert... c'est un GO !
Observe la Vox Cam du temple, expire puis ... se lance.

" Colons de ZDV ... nous nous connaissons. Entendez ma voix !"
Un mélodie semble s'élever puis la voix de l'ID 78720 apparait, détournant un texte original.*

https://www.youtube.com/watch?v=kH 2cb90sL9 o

-------------
♫♪...
[Bienvenue au Garage du MC. Tu es ici chez toi. Les seules choses qui dorénavant te seront interdites sont : te reproduire et accumuler les témis.]

[Refrain] X2
Des Dinos organisés se sont alliés au cimetière
L'ouest entre en guerre et les squelettes sortent de terre
Pour toi mon colon plus qu'une seule solution
La chapelle du MC et ses soixante Codex

[Couplet 1 - King Ju]
Le GGC, un million de défis pas répertoriés
Une odeur puissante d'hydro et d'karma brulé
Une quête, un phénomène ésotérique
Ma problématique te plaque j'ai d'la réserve atypique
Mais les gens du MC avancent, obnubilés
Sud, Est, Ouest, tout les colons sont concernés
Les adeptes en transe sont murés dans le silence
Un excès de bondance dans les ZDV de Mars
Un casse-tête, un Dogme interdis
A la pointe de l'iceberg Panda2 et l'Hellish
Les codes sociaux et les valeurs sont à revoir
Les annexions se font toujours dans le noir
Et c'est la panique, les colons se frappent à coup de cric
Pour le pouvoir, une Caste ou du fric
Les annexions ne sont pas encore finies
J'scierais la branche sur laquelle je suis assis

[Refrain] X2
Des Dinos organisés se sont alliés au cimetière
L'ouest entre en guerre et les squelettes sortent de terre
Pour toi mon colon plus qu'une seule solution
La chapelle du MC et ses soixante Codex

[Couplet 2 - King Ju]
Arrête de crier, j'ai les oreilles qui sifflent
Arrête de pleurer quand les colons souffrent
Tu vois bien, le GGC avance masqué
Les anciens gentils sont devenus détraqués
J'ai vu les fans du MC, la flamme dans leurs yeux
J'ai vu un être humain qui essayait d'être heureux
J'ai vu la région Sud écrasée sous le soleil
J'ai vu les technos du MC prier dans leur sommeil
J'entends les combattant qui avancent
Des cris dans la nuit
Les colons pleurent et le silence fait du bruit
L'ère du MC, pas si humoristique
Donne moi des témis, du courage et une hellish
Les colons sont amers
La musique s'amplifie
Les Argémiones ont attaqué par défi
Les ermites fédérées, créées dans la lumière
La chapelle du MC et ses soixante Codex

[Refrain] X2
Des Dinos organisés se sont alliés au cimetière
L'ouest entre en guerre et les squelettes sortent de terre
Pour toi mon colon plus qu'une seule solution
La chapelle du MC et ses soixante Codex ... ♪♫------------

Sourit.
" Z'etes béni !" *
Réponse de : Solomir
Pas très loin du Temple, la Chevalière Tigre finis de trainer une carcasse de métal, sans doute un ancien morceau de cuve de Kreator.

Placée entre deux collines, dans un couloir, le vent rugit par saccade. Une respiration lourde et arythmique de la surface de Mars. Elle regarde son poignet, son voxterm, pour voir l'Adepte s'approcher du Temple. Un pas sure mais chargé d'emotion, il semble entoné quelque chose que l'appareil de liaison ne retransmet pas.

Solomir lève les yeux au grondement venant de la direction du temple, elle suit des yeux, le geyser de lumière s’enfonçant dans le plafond nuageux de Mars, peut être même assurant une liaison Ocre-6 avec un Collossus.

Sentant l'atmosphere se dilater et s'expanser, elle branche sa disqueuse double sur la prise de l'avant bras de son scaphandre, elle se campe sur ses jambes. Elle attendant la premiere vague et accompagnant le Furvent ésotérique, elle fait hurler les doubles lames circulaire sur l’épave d'acier. Ajoutant ainsi un cri strident, un appel, un avertissement, une complainte mécanique à la soirée.
[14/10/2018 12:27] Histoire de Apolos
Catégorie : Rituels des Grands Anciens


Titre : Titre



9

2
Post de : Apolos
Apolos

*Une nouvelle fois Nous sommes le 14 et le Jour de l'Eau faisait son apparition dans la ZDV, mais l'eau, ces temps-ci, paraissait bien putréfiée. Pourtant, il continuait de croire que l'eau même ainsi croupie pouvait donner l'espoir. L'espoir que tant que l'eau serait encore là, la vie pourrait s'étendre sur cette planète. Planète qui un jour pourrait, recouverte d'eau, apporter l'accueil hospitalier aux membres de la communauté humaine des ZDV de Mars.

Je me sentais anxieux, pour la première fois j'allais me livrer à un rituel ancien avec quelques invités pour une occasion particulière, une bascule azur.

Voilà qu'il avait préparé le temple à accueillir les nombreux terraformers syndicaux afin qu'il officie au rituel qui allait se dérouler d'ici peu.

N'attendant plus que la venue de ceux-ci, il s'assoupit un peu, adossé à la grande fontaine. Les nombreuses maladies, même soignées rapidement, laissaient quelques séquelles. Et sans doute allait-il en attraper de nouvelles en bonne et moins bonne compagnie. Comme tout un chacun dans les environs. Mais le réveil devait bien sonner un jour et la réalité sourire de nouveau aux yeux de celui qui allait cérémonier, prendre la parole une fois que chaque personne serait arrivée ??*

"En ces jours troublés, je vous invite à vous recueillir, à entrer en communion, en harmonie les uns avec les autres.

Louée soit le jour de l'eau

Louée soit la vie.
Réponse de : Apolos
Apolos jeune colon sur cette planète
Apolos débutant avec les communions du temple s'exprima aux peuple venu ce joindre a lui !!*

"Communiez, communions avec Muluc, peut-être lui nous aidera-t-il à trouver le chemin vers les gardiens du soin vert."

* Quelques gouttes de sang tombèrent au sol après le passage de l'épine d'Agave*

"Apposons cette eau sur nos fronts et prions à présent."

*L'eau pénétrante et coulante envahissait peu à peu le corps, mais aussi l'esprit de chacun.
Communiant tous ainsi afin d'entrer en communion les uns des autres.*

"Que la force ainsi présente soit plus à même d'entrer en contact avec Muluc. Espérant que bien le chemin leur serait ainsi révélé afin d'enrayer l'épidémie grandissante.

Mais le plus important pour lui, restait d'effleurer, ne serais ce qu'un seul instant, la source même de l'eau, des vents et des fleurs de la vie..."


- Chers invités, mes amis,

Je tiens encore à vous remercier de votre présence, le sang a été versé, la poudre répandue et les sphères ont dévoilé leurs flots azurés.

Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, n’oubliez jamais que l’azur n’est rien sans le pourpre, et vice versa juste le principe de dualité, dualité qui, chez les aztèques, voulaient que toute chose soit complémentaire à une autre.

Je vous souhaite une douce nuit azurée, il est temps pour moi de retourner méditer.

Que les anciens veillent sur vous.
[12/10/2018 23:18] Histoire de Jared
Catégorie : Inclassable


Titre : Brides de souvenirs - P2



8

1
Post de : Jared
Les jours et les nuits qui suivirent, non pas non plus été de tout repos.
Même si le calme revenait peu à peu dans mon esprit, je ne pouvais m’empêcher
de penser à toutes les années passées dans les geôles de la tour noire…

Cette gigantesque tour aux murs colossaux.
Aux cordages immenses qui voilaient le ciel après l’arche d’entrée.

Elle semblait indestructible, pourtant l’enceinte du mur Est était en partie détruite.
Malgré l’architecture qui était apriori sortie des esprits les plus tourmentés
mais, qui n’en reste pas moins la construction de défense la plus anormalement efficace
qui m’a été donné de voir, il dû se passer de violentes batailles, ce qui a tout de même fait flancher ce mur.

Pourtant, en dehors de son côté inquiétant, il faut reconnaître qu’elle est majestueuse… Magnifique…

Je ne pouvais non plus m'empêcher de réfléchir au pourquoi de cette libération
et il fut peu de temps pour entrevoir les intentions des ombres.

En suivant les notes de mon petit carnet ça a commencé pendant le 15ème jour après avoir pris la route en recherche d’une zone de vivance.

D’abord par des rêves pas très clairs d’un homme en armure entaillée d’une croix blanche sur le torse.
S’en est suivie de flashs pendant les journées ou les vents de la mort froide soufflaient.
Comme si cela avait un quelconque rapport.
Des flashs auditifs me demandant de rejoindre La Garde… De lui donner un nouveau souffle.
D’une armée maudite par les ténèbres conduite par des chevaliers noirs.

Ces visions étaient courtes mais, tellement limpides et je n’ai pas mis longtemps à faire le rapprochement avec les ombres.
J’ai très vite compris que c’était elles qui m’envoyaient un message avec des façons qui sont bien à elles.

Tout cela a continué jusqu'à ce que je retrouve un semblant de civilisation.
Jusqu'à mon arrivée en ZDV1 soit 272 jours plus tard et toujours de la même manière.
Rêves pendants la nuit, flashs pendant le jour et toujours sous le joug de la mort froide !

Depuis plusieurs jours que je suis revenu dans mon bunker, j’ai eu le temps de me remémorer et d’explorer le peu d’archives que j’ai pu trouver concernant la tour noire.

Je commence à avoir de plus en plus la conviction que les ombres qui m’ont sauvé de la tour
sont en fait les chevaliers noirs et il va falloir maintenant que je comprenne ce qu’ils attendent de moi et de La Garde.
[10/10/2018 14:52] Histoire de Jared
Catégorie : Inclassable


Titre : Brides de souvenirs - P1



8

1
Post de : Jared
J’ai noté les jours dans un petit carnet que j’ai trouvé à l’entrée de ma prison.

Cela fait maintenant 287 jours que j’ai étés délivré.
287 jours ou j’ai erré dans le désert Martien
à la recherche d’une zone de vivance à bord d’un betrayale abandonné délabré mais, néanmoins toujours fonctionnel.

Tout ce temps seul avec moi-même
et pourtant avec ce sentiment de ne jamais l’être !
Et pour être honnête je ne l’étais pas.

Lorsque le ciel Martien se chargeait de ses couleurs gris-bleu faisant apparaitre l’aube du matin derrière les montagnes gigantesques,
je pouvais retrouver un paquetage avec tout le nécessaire
pour une journée de survie supplémentaire.
Donc non ! Je n’étais pas seul.

Les premiers jours après avoir revue la lumière du soleil
dont l’éclat était sorti de ma mémoire depuis plusieurs années
ont été les plus difficiles.
Bien qu’endurcie par le dur labeur que La Firme fait endurer à ses colons et les conditions de vie, dés fois, plus que déplorables,
sans parler du temps que j’ai passé enfermer dans cette cellule et les nombreuses heures de torture que j’ai subis,
rien n’est comparable à ce vide aussi bien physique qu’émotionnel.

D’autant plus que je ne savais pas quelle direction prendre.
Et pourtant je pensais bien connaitre Mars pour avoir exploré ses plaines pendant plus d’une décennie.
Mais, là, je ne reconnaissais aucuns dénivelés, aucunes dunes, aucuns canyons.
Seulement cette bâtisse d’un noir profond en partie détruite,
qui me semblait être la tour noire.
Cette tour dont j’avais entendu parler auparavant par des Terraformeurs accoudés au comptoir du bar du forage mais que personne n’avait retrouvée.

Il fallait pourtant prendre une décision, alors je suis parti vers l’ouest avec ce vieux betrayale.
J’ai roulé pendant trois jours, sans eau ni nourriture et avec un recycleur d’oxygène en mauvais état
mais, tout en tenant toujours mon cap.

C’est la troisième nuit, du troisième jour qui fut la plus éprouvante.
La faim, la soif se faisait ressentir et un mal de tête dû, sans doute, au manque d’oxygène résultant de recycleur en fin de vie.

Tout ce cumulait…
L’insomnie était présente du couché jusqu’au levé du soleil…

C’est cette nuit là…
La seule nuit, le seul moment où j’ai aperçu les ombres qui m’avaient libéré.
Un bruit de pas métallique c’était déjà fait entendre porté par la mélancolie de Thorn .
Plus les pas se rapprochaient plus les formes se faisaient distinctes.

Il s’agissait de deux hommes, enfin,
ce qui ressemblait à des hommes.
Avec plus qu’un scaphandre,
ils étaient revêtis d’amures imposantes.
Ils se sont rapprochés du betrayale, nous nous sommes fixés pendant quelques secondes, avant qu’ils ne déposent quelque chose au côté de la roue avant gauche,
Puis ils sont partis comme ils sont venus.

Je n’ai pas attendu le lendemain matin pour prendre ce qu’ils avaient laissé.
C’était mon premier paquetage contenant tout le nécessaire en rations pour survivre une journée.
Il contenait également de quoi réparer le recycleur d’oxygène,
une réserve d’hydrogène de quoi faire plusieurs kilomètres,
ainsi qu’une armure ou plutôt un sur-scaphandre noir,
d’un poids assez lourd et ressemblant étrangement à celui des ombres.

Je ne savais pas encore pourquoi elles veillaient sur moi et il aura fallu attendre encore plusieurs jours avant de comprendre le début de leurs manigances car, malgré que je ne les est jamais revues
nos interactions ont été par la suite spirituelles.

Je sais que nos chemins se recroiseront
quand j’aurais fait renaitre La Garde Noire
ce qui semble être leurs desseins à mon égard.
[09/10/2018 23:40] Histoire de Jared
Catégorie : Inclassable


Titre : Le revenant



7

1
Post de : Jared
Cela faisait plusieurs années que j’étais enfermé dans cette prison.
Je ne saurais pas dire combien.

Le peu de Terraformeurs que j’ai rencontré à mon retour
sont sois arrivés depuis trop peu de temps sur Mars,
soit ils me croyaient disparus et c’était le cas, ou, ne leur en déplaisent, mort…

Je reviens changé.
Plus vieux, mes cheveux bleus ont virés au gris.
Mes yeux sont devenus blancs presque livide dû à tout ce temps passé dans le noir le plus total.
Les tortures répétées mon infligés de larges et profondes cicatrices.

Je vous laisse imaginer la stupeur en revoyant ce visage dans un miroir.

Mais je ne suis pas le seul à avoir changé.
La firme a changée !
Mars a changée !

Beaucoup de mes amis de La Garde Noire ont disparu.
Peut-être étaient-ils enfermés dans des cellules voisines à la mienne ?

Mais si c’était le cas, pourquoi suis-je le seul à avoir été fait évader par ceux que j’appelle les ombres.
D’ailleurs qui sont c’est ombres ?
Et pourquoi mon t’elles demandés d’inspiré le nouveau souffle de La Garde ?
Si tel est mon destin, comment pourrais-je l’accomplir étant donné que La Firme
a totalement dilapidé mes biens et mon savoir ?
Peut-être que les ombres m’aideront à nouveau !!

Tant de questions… Si peu de réponses….

Mais avant toute chose il va falloir que je me reprenne et retrouver un peu de ma gloire passé.
Je ferais renaitre La Garde Noire coute que coute en lui donnant une nouvelle conviction
et je men servirais pour répondre à toutes mes interrogations.
[05/10/2018 21:02] Histoire de Dahlia
Catégorie : Rituels des Grands Anciens


Titre : Le meilleur troupeau



11

2
Post de : Dahlia
Depuis plusieurs heures, la remise du temple du syndicat Moloko est en ébullition. De manière figurée depuis l'extérieur, où l'on peut entendre différents types de musiques se succéder, et sur lesquelles ressortent rires, pleurs et gémissements. De manière littérale pour la Sorcière à l'intérieur de cette remise, qui a consommé un assortiment de préparations qu'elle a adaptées au climat martien et perfectionnées au fil des années, et qui lui font voir et ressentir l'air bouillir autour d'elle.

La Mambo pleure de rire en finissant un bol rempli de grumeaux ; la moelle osseuse descend lentement dans son œsophage, tandis que la lymphe salée remonte dans ses narines. Il se peut qu'elle ait ajouté une quantité microscopique de liqueur à ce mélange également, pour l'adapter encore, pour comprendre un peu plus, mais elle n'est plus sûre. Ses certitudes et ses doutes tournent en elle, derrière ses yeux. Les évidences se déguisent.
Les ombres prennent les mains et les pieds et les cheveux de la Sorcière et l'aident à se lever, pourtant elle est déjà debout.

Le sas de la remise s'ouvre et l'adepte de la caste de la liqueur prend le chemin de l'autel sous les regards de ses co-syndiqués. Les Grands Anciens la regardent aussi, leurs visages gargantuesques sculptés sur les murs et les piliers du temple de métal et recouverts intégralement de vévés et symboles vaudou. Certains arborent des couronnes d'os, d'autres se sont vus retirer leurs yeux au profit d'organes pétrifiés. Les gueules sanglantes d'autres semblent vouloir prévenir d'un danger hors de la compréhension.
La Sorcière virevolte et titube et sautille et traîne les pieds en admirant avec amour le travail qui lui a pris des semaines. Ce n'est pas facile de préparer un temple pour recevoir le plus grand karma Pourpre de la Rouge, ce n'est pas facile d'être digne des impensables alliances tissées autour de Moloko. La Mambo sait qu'elle ne l'est pas. Depuis qu'elle a accepté ce fait, les choses sont devenues beaucoup plus simples, naturelles.

Devant l'autel, un large cercle d'os, posé sur une fine couche de sable martien. Des cœurs vaudou habillés de barbelés, dans la plus pure tradition des tribus du désert liées aux Putréfacteurs, ponctuent le sable comme les étoiles d'une constellation, à leur place, au hasard.
L'adepte elle-même s'est mise sur son trente-et-un, trente-et-un osselets et plus encore, attachés sur son large vêtement tout comme dans ses longs cheveux fous.
Quelque part dans les piliers du temple, des enceintes diffusent doucement un rythme similaire à celui des concerts de métal des Grands Anciens, des sonorités simples, pertinentes, qui rappellent à celui qui les écoutent les rêves qu'il faisait lorsqu'il était enfant, et ceux qui resurgissent sous l'effet de la fièvre.
Contre l'autel est posé un miroir de taille humain, pour qu'une autre perspective soit toujours à disposition.
La Sorcière prend un crâne des Grands Anciens ornementé entre ses mains et fait face aux terraformeurs présents.

- Abandonnés. C'est nous. Notre nom, notre badge.
Autour de nous, automatismes et remplaçants perdus et reliques d'un passé qui aurait pu mais qui n'a pas. Un grand plan qui n'a pas tenu face à la contingence.

Elle caresse le crâne des Grands Anciens avec un sourire sincèrement joyeux, qui ne semble pas à sa place en compagnie de ses mots.

- Ceux qui créent et arrangent l'univers ont échoué. Et nous sommes laissés, abandonnés, condamnés à disparaître à petit feu comme un troupeau enfermé.

La voix de l'adepte vaudou se teinte petit à petit d'un air chantant. Des syllabes prolongées, des intonations marquées qui font monter et descendre le timbre de sa voix. Le sable sur lequel elle marche pourrait être celui d'une plage, le cercle d'os autour d'un haut feu dans lequel brûle ce qu'il reste d’idoles oubliées.

- C'est notre chance. Nous sommes le troupeau le plus redoutable et merveilleux et ingénieux. Nous faisons preuve de la plus simple intelligence, la plus implacable. Nos luttes sont fleuries, nos mots façonnent la réalité et nos choix nous permettent l'erreur.

Quelque part durant ce qui est maintenant devenu sa litanie féroce, le crâne des Grands Anciens que l'adepte vaudou tenait a disparu. Entre les mouvements mal coordonnés de ses pieds, ceux de ses yeux pélagiques, les reflets inexactes dans le miroir, personne n'a remarqué le moment précis de la disparition du crâne.
La Sorcière rit aux éclats, sa gorge vibre d'un chant humide et tiède, pareil au bruit blanc de la pluie dans le désert. Son visage plissé par le rire fait apparaître des coupures, comme si elles étaient fraîches, qui se mettent à peindre de fins traits carmins. Ces traits sont autant de fils qui tirent les membres de la fille du vaudou comme une poupée désarticulée. Une poupée dansante, joyeuse, terrifiée, extatique, au bord des larmes, gémissante de plaisir.

- Notre division est une force. Nous nous éclatons dans toutes les directions, certaines sont assurées d'être bonnes. Mais pour s'en rendre compte, il faut changer de points de vu. Comme je l'ai fait, comme il l'a fait. Il faut voir l'humain dans tout son potentiel, dans tous ses potentiels, ce qu'on peut devenir.

La danse de l'adepte devient difficilement crédible. Elle ne devrait pas pouvoir se plier comme ça, ou bouger à une telle lenteur puis accélérer ainsi soudainement. C'est comme si les mains qui la tenaient n'étaient pas d'accord sur la marche à suivre. Le reflet sur le miroir derrière elle a totalement perdu le fil de ce qu'il est sensé faire.
Loin au dessus, le dôme vibre.

- Nous pouvons devenir plus. Nous sommes déjà plus. Instoppables, nous remplacerons les étoiles. Un soleil pour chaque âme. Âhâhâhâââme !

La Sorcière hurle le dernière mot jusqu'à ce qu'il devienne un murmure qui traverse le dôme du temple pour chuchoter au cosmos.
Relâchée de ses liens, elle s’assoit calmement au sol, avec de bonnes manières, dans la flaque de son sang auquel se mêlent sable et os.
L'air extrêmement confuse et détendue en même temps, elle fredonne doucement, tendrement, un honnête sourire sur ses lèvres gercées, et une cruelle bienveillance au fond de ses yeux.
[01/10/2018 23:32] Histoire de Mousstafarai
Catégorie : Aventure


Titre : Titre



12

2
Post de : Mousstafarai
A peine sorti des Water l’attention du Spectre est attiré par un terra qui passe le sas du bar. L’abonné 001 venait d’en sortir.L’occasion n’était pas à manquer. En effet il tentait de le joindre depuis si longtemps et il ne fallait plus compter sur les services de La firme qui mettait un temps un fou pour rétablir sa voxmessagerie défaillante.
Il se précipite alors à sa poursuite,manque de se rétamer sur le sol en franchissant la porte et court tant bien que mal vers son client.
Ralenti par la vétusté de son scaphandre, il n’a que le temps d’apercevoir son abonné monter dans son betrayal, tracer sa route et laisser derrière lui un épais nuage de poussière.

«  Et merde » se dit il à lui même « ..encore loupé ! »

A ce moment, chers lecteurs, allez savoir comment mais une idée saugrenue lui passe par la tête. Il pénètre à nouveau dans la salle commune, se dirige vers le zinc du bar où son paquetage l’attend et se saisit de son Stunk 3650. Dans des mouvements frénétiques il vide d’un coup le reste de son sac à la recherche de quoi écrire. Sur un bout de papier il se met alors à griffonner quelques mots.

« Cher abonné, nous nous sommes loupés de peu et n’ayant aucun moyen de vous joindre, je me permets de vous adresser ce message. Nous vous prions de bien vouloir ramener les ouvrages emprunter il y a de cela plusieurs cycles. D’autres lecteurs sont en attente de les étudier avec impatience et nous comptons sur votre réactivité. Pour rappel, il s’agit de Maximilian 1 et 2 de Gottfried Von Dobrshejewiser.

Cordialement. »

Il enveloppe une météorite avec le bout de papier et charge son engin. La suite vous paraîtra certainement des plus absurdes , mais Le Spectre avait quelque peu perdu la boule depuis un certain temps. La solitude lui avait...comment dire, vrillé la cervelle disons.

Le voilà à nouveau dehors à scruter l’horizon. Le nuage de poussière comme repère il monte sur le toit, met en joue et tire son message improbable. A peine sorti du canon, le bout de papier fini dans une nuage de confettis. La météorite, elle, propulsée à une vitesse sidérante finit par s’éclater sur le scaphandre de l’abonné,le laissant gisant au sol.

« Bon, j’espère qu’il l’a eu.. » se dit il l’air satisfait.

Il remet son arme en bandoulière, saute du toit et disparaît à pied entre les dunes.
Réponse de : Mousstafarai
Après une dizaine de minutes de marche dans les dunes, Le Spectre retrouve sa Rosali. Il avait pris l’habitude de la garer en périphérie du bar. Une communication de La Firme lui est relayée via son bloc contrôle externe (quelque peu modifié) et un Colossus.

« Y’m’veut quoi l’Boris ? » se dit il étonné.

Son action avait évidement fini par alerter l’observateur. L’utilisation de son Stunk à défaut de MP ne semblait pas être comprise. Le Terraformer Xw52 en avait malheureusement fait les frais.

Mais pourquoi lui avait-il réellement tiré dessus ? Penserez vous. Cette histoire d’emprunt vous paraît absurde n’est ce pas ?

Hé bien cela remonte à plusieurs cycles. Xw52, sans crier gare et n’ayant à priori aucune raison, avait volé deux schématiques concernant le heaume Maximilian au Spectre.

D’un coté un terra perdu dans la brume et qui s’imaginait bibliothécaire et de l’autre, un autre terra dans la brume, l’ombre de celui qui était Laxa et qui allait certainement considérer cet acte comme une agression.

La suite allait être des plus désagréables sans nul doute non ?
Réponse de : Mousstafarai
Ayant pris note malgré lui de l'avertissement, le Spectre démarre son engin, et d'un coup bien placé il enclenche sa boite à musique...direction quelque part là bas.

https://www.youtube.com/watch?v=_u kaDG2JYHs&list=PLLMd1OWRUE09lOvJmWFf8qr00Eumlke0P& index=13
[09/09/2018 12:06] Histoire de Mousstafarai
Catégorie : Souvenirs


Titre : Frein à main, tête à queue



10

3
Post de : Mousstafarai
Sans avoir de place attitrée, Le Spectre se dirige vers le zinc du bar. Il s'installe au même endroit, comme auparavant, dos à l'entrée et sort un boulon qu'il fait tournoyer sur lui-même.
Le Géant de Fer, sorti de nulle part, apparait devant lui.

-- Tiens ...Salut Gros Boulon..ça faisait un baille hein?...Sers moi c'qu't'as s'il te plait --

Il s'execute et reste planté devant l'adepte batisseur.

-- MmmOuais?...t'aaas..un truc à m'dire ? --

Les scans du Géant se mettent à cligonter assez rapidement. Il tend son bras et le glisse sous le zinc. Il en ressort un chiffon gras, le dépose devant Le Spectre et s'en va servir un autre Terra.
A l'interieur, une sorte de parchemin estampillé "Mousstafarai Bibliothèque de Mars". A l'aide d'une dague qu'il sort de sa manche gauche, il écarte doucement les plis du chiffon et découvre le document.
Il le lit et laisse apparaitre un sourire.

-- Oh laaa..... j'l'avais presque oublié celui-là -- Se dit il en se passant la main dans la crinière --

Il s'agissait de l'abonné 001 en retard pour le retour des ouvrages SC IX et SC MN.

-- Bon on va quand même lui envoyer un pti message et on va régler ça un de ces quatre -- se dit-il à lui même d'un air plus ou moins désinteressé.

La mousse de sa bière coule le long sa bouteille et se répand sur le zinc. Il replit le parchemin, le remet dans le chiffon puis passe un coup sur le bar avant de le glisser dans un crâne trepané, accroché à sa ceinture.

Sa bière en main il reste là un instant les yeux dans le vague.
[26/08/2018 21:20] Histoire de Mrpingouin
Catégorie : Inclassable


Titre : Pacte et impact



12

7
Post de : Mrpingouin
* Les derniers froids rayons du soleil Martien traversaient la grande baie du bureau syndical sans arriver à réchauffer l'âme du Couturier. Cette ultime et vaine étreinte glissait sur le décor sans qu'il n'y porta la moindre intention. Pourtant sa réflexion correspondait assez bien à cette atmosphère crépusculaire. Voilà déjà de nombreux jours sans la moindre nouvelle, sans détecter la trace de vie tant rechercher. Malheureusement il fallait bien reprendre raison et analyser les faits froidement, Mars avait eu raison de ses plus proches amis. Tel le dormeur médiéval, Morphée les berçait d'un sommeil qu'il espérait apaisé.

Les chaînes se tendent jusqu'à ce que le maillon le plus faible cède sous la pression exercée. Le regard grave et le cœur en peine, c'est non sans un goût du regret que MrP brisa la lourde et ancienne chaîne qui reliait lui et les siens aux membres fiers de LaGardeNoire.

Le voile de la nuit couvrait maintenant l'ensemble de la pièce, les mains posées sur le bureau, ses pensées étaient dorénavant tournées vers les 401. Quelle place délicate que celle qui était la sienne, c'était certainement la charge de tout boss, fardeau qu'il devait porter seul. Le couturier se leva de sa chaise et fit quelque pas en direction de la grande baie vitrée, seuls les faisceaux des projecteurs extérieurs perçaient l'obscurité ambiante. Les ténèbres ne se laissaient pas vaincre facilement, régnant sans partage à cette heure... puis plieront de nouveau à l'aube du jour.


Voilà ce qu'il pouvait offrir de mieux; un nouvel espoir. La promesse qu'une fin annoncée signifiait aussi le renouveau comme un nouveau printemps. Et sur ce point il savait très exactement à qui s'adresser. Il y avait eu certes des approches auparavant, discrètes presque tacites. Le Couturier savait comme la confiance est une arme puissante mais avant tout fragile qui se plaisait à prendre son temps avant d'éclore. Après le temps des contacts, celui des échanges était venu, Mars étant au final qu'un grand village chacun connaissait déjà un peu l'autre.
Nos réputations nous précèdent bien souvent pensa-t-il alors qu'il répondait par l'affirmative à une missive des plus importantes. Oui, le passé aussi inestimable soit-il ne devait pas ombrager la perspective d'un avenir prometteur. Et comment ne pas être ravi d'apprendre que la jeunesse de l'Ordre ne soit pas un frein pour un syndicat plus ancien. Il faudra être à la hauteur de l'honneur qui nous est fait, pas moins.

Une nouvelle naissance, voilà ce que signifiait cette chaîne de métal qu'il venait d'envoyer vers Enterprise. Le titane fusionne, d'abord fragile puis soudant les maillons à la chaîne amie elle se renforce. Il ne tient qu'à nous, ensemble, que celle-ci devienne incassable.

La torpeur doit être chassée, la crainte combattue et une ère nouvelle se dessinera. Alors que ces derniers mots flottaient encore dans son esprit, MrP fut surpris de voir qu'à travers la fenêtre le soleil pointait timidement à l'horizon. La nuit s'enfuyait, un nouveau jour commençait c'est alors qu'il s'adressa à Mars qui se dévoilait devant lui.

Enterprise nous sommes vos frères. *
Réponse de : Enicnarf
*Une page se tourne !

Les derniers évènements survenus depuis plusieurs mois, on fait que le pacte entre Enterprise et les Pretoriens " défenseurs de Texohathl " n’a plus lieu d’être…

Une nouvelle union commence quand le Boss du syndicat Lordre401 vient de nous adresser une demande de création d'une Chaîne de Titane entre nos deux Syndicats, que nous avons accepté.

Espérons une longue vie à cette nouvelle union

Lordre401 nous sommes vos nouveaux frères et sœurs.*
[26/08/2018 14:16] Histoire de Run
Catégorie : Aventure


Titre : Tabernacle



4

6
Post de : Run
C’est une boîte.
Une de ces boîtes noires, dont on ne sait pas trop ce qu’il s’y passe dedans. Le chat est-il mort ou est-il vivant ? C’est indéterminé, indéterminable, interminable ?
Sauf que : celle-là, le « tabernacle », il y a une petite lumière rouge allumée dessus, ou derrière ou sur un côté voire dessous. En fait, ça n’a pas d’importance vu qu’il n’y a ni dessus, ni derrière ou encore devant, ni de côtés ou de dessous.
Et puis, il y a une différence. Cette boîte noire là …
Elle s’ouvre.
Page suivante

Jeu de rôle dystopique et post-apocalyptique sur navigateur. MMORPG francophone gratuit.

Ce browser game multijoueur contient des données scientifiques réelles martiennes incluant une part de fantastique gothique. TEM est aussi un jeu de stratégie sur MARS !

©2001-2018 - TEM La Firme Tous droits réservés KCS.fr © Reproduction partielle ou totale interdite. CNIL : déclaration n° 1015117

Conditions Générales d'Utilisation
The-Firm-LOGO
Follow @temlafirme
Facebook-logo