TEM-La-Firme

Le jeu de rôle fantastique sur la Terraformation de MARS : Projet TEM

TEM-menu
Un avant goût du terrifiant Red Wüste de la planète Mars !
Les incroyables aventures des Terraformers mais aussi les moments heureux comme les périodes de douleurs.

- La grande aventure martienne de la Terraformation -
[21/01/2018 20:10] Histoire de Veigrec
Catégorie : Rituels des Grands Anciens


Titre : Rituel de l'eau de l'orgueil



2

0
Post de : Veigrec
*Le jour de l’Eau était de nouveau là et il fallait donc préparer le Temple à l’arrivée des syndiqués et autres invités qui ne tarderaient pas à faire leur apparition.
Le thème du jour se coordonnait bien avec ce qui se passait sur Mars, en même temps, l'orgueil se mariait bien avec quasi chaque événement, qu'il se déroule sur Mars ou ailleurs. *

*L'orgueil, qui s'insinuait dans les âmes de chacun.
Tout comme l'Eau s'insinuait partout, à détruire les pierres les plus solides, l'orgueil dévorant petit à petit toute humilité qui pouvait se trouver en vous.
Vous avilissant petit à petit.
Détruisant peu à peu la bienveillance inhérente de ceux qui ne pouvaient retenir cet orgueil.
Ne pensant alors plus à autrui, mais de plus en plus à eux même.
Ne se rendant compte de la forfaiture de leur actions et des paroles qu'ils prononçaient.
L'orgueil se propageait jusqu'à ce que chacun en oublie les autres, et que la communauté, quelle qu'elle soit, se divise peu à peu.
Il fallait y mettre terme, mais rien n'était simple en ce genre de problématique, rassembler, et faire que tous s'entraident afin que l'orgueil s'évanouisse et disparaisse à jamais.
L'orgueil devenait un poison trop répandu qui s'insinuait en chacun, à des degrés divers.
Alors que chacun prenait place et qu'il venait d'achever les derniers préparatifs, il scruta l'assemblée un long moment, laissant au silence et au calme le temps de s'installer.
Puis il entama son prêche.*

Mes frères, mes sœurs.
En ce jour de l'Eau je vais vous parler de l'Orgueil.
Oui, l'Orgueil, mais dans ce qu'il a de vil et antipathique.
Quand se faire plus grand et plus beau n'apporte jamais la satisfaction, quand cela n'apporte rien aux autres.
Scrutez vous un instant, qui n'a jamais ressenti ce poison ?
Personne.
Chacun l'a éprouvé un jour.
Les sages et les meilleurs en auront même eu honte.
Cet orgueil parasite n'est que le mauvais pendant de nos propres faiblesses, de nos propres aspirations, de nos propres insatisfactions.
Il est tellement plus simple de croire que l'on est le meilleur en chaque chose, et de le faire savoir, plutôt que de féliciter ceux qui sont bien meilleurs que nous même.
Mais celui qui s'en rend compte, pourra aller vers la bienveillance et par l'humilité laissera l'orgueil de côté quelques temps, voire réussira à le laisser de côté le plus longtemps possible.
Ne vous laissez pas séduire par l'orgueil, il vous dévorera et nul ne vous reconnaitra plus tard.

*L'orgueil n'avait en effet aucun intérêt dans la relation à l'autre, pire encore, elle l'avilissait ou la détruisait bien plus aisément que toutes autre chose.
Elle pouvait avoir intérêt pour juste nuire, nuire pour nuire, à qui lui faisait bien innocemment de l'ombre.
Mais il fallait à présent laisser chacun méditer sur les paroles dites.
Le moment de la prière à Muluc arrivait :*

A vous qui ce jour m'entendez.
A vous qui ce jour vous trouvez dans le temple de l'Eau
Honorez Muluc!
Caressez l'Eau ondulante avec fierté.
Ce jour de l'Eau vient nous apporter une nouvelle fois la Bonne Parole que voici mes frères !
Mes sœurs !
L’Orgueil, voila qui nous parle à tous.
Nous avons tous un moment d'Orgeuil au plus profond de nous.
Pour tous elle diffère.
Mais elle reste tapie au plus profond de nos êtres.
Et parfois elle nous égare.

L’Orgueil nous fait agir de manière inconsidérée mes frères !
Mes sœurs !
Gardez vous de ce poison.
Soyons humbles, forts, Justes.
L'adversité est à nos portes et en chacun de nous.


Honorons Muluc !
Car il est bon avec les Justes qui entendent sa parole.
Autant qu'il châtiera les impies sans pitié.
Le Grand Déluge menace.
Demandons lui ensemble clémence et bienveillance.
L'Abnégation, mes frères, l'Abnégation mes sœurs !

* L'adepte s'empare d'une petite roche parmi les autres dans une jarre où chacun est invité à se servir. *

*Mettant alors un genou à terre afin d'entamer son rituel. Il cale la petite roche sous sa langue, accueillant par avance le sang du frottement, la douleur, avec humilité, avalant l'eau précieuse avec joie. Son autre gantelet caresse le sol et l'eau figée qu'il contient avec déférence et fierté.
Il élève enfin sa lance, curieux objet, afin que l'eau jaillisse. Colorée de son propre sang. *

*Ainsi la brume d'Eau faisait son chemin parmi ceux rassemblés dans le Temple recouvrant les scaphandres d'un éclat brillant pareil au givre.
Les unifiant, dans l'appel de Muluc. Comme sa bonne parole cherchait son chemin dans le cœur de ses ouailles, pour les guider sur la voie. Les exhortant à la foi.
Quoi qu'il en soit, l'effet était bel et bien là et les ondes venues de Muluc, alors que Temple vibrait, s'en venaient à lui, le pénétrant d'autant plus fortement qu'il en devenait un réceptacle. Le rituel le laissait toujours dans un état paradoxal de bien-être et de fatigue extrême...L'esprit apaisé par le devoir accompli. Il conclut d'une voix fatiguée alors que le rituel achevé, chacun allait s'en retourner à ses activités, son travail, et méditer aussi il l’espérait. *

Pour mon prochain prêche je vous parlerai de...
Hum..Nous verrons..
[19/01/2018 21:45] Histoire de Nightshadow
Catégorie : Observations


Titre : Ancienne Alliance.



8

6
Post de : Nightshadow
Un trait gris. Profond. Net. Une petite perfection indécelable, cacher. Suis un autre trait gris chevauchant le premier. Un troisième partant du haut fermant le demi-cercle. Il est important de comprendre l'importance d'un trait profond est bien tracé.

La compréhension n'est nulle nécessaire pour ce genre de tâche. Il suffit de suivre la carte. Un trait, entrainant un autre, puis un autre, jusqu'au dernier. Il est parfois difficile de comprendre la logique. La reproduction, impossible. Leif l'avait compris. Amusant n'es pas ?

Une fois la découverte établie, il ne suffit plus que de tracer, calculer. De mettre au propre. Il faut trouver le sens.
Le papier est fin. Le plus important, finalement, n'est pas réellement la trace grise gravé profondément dans le métal. Le plus important, c'est l'histoire que ça raconte, le chemin. Les vrai Chamans vous le dirons, la destination n'a que peu d'importance, ceci étant dit, le chemin, lui, est primordial. Comment pouvez-vous comprendre sans prendre la route comme Leif ?

Un trait gris, profond, parfait.

On nous enseigne plusieurs choses, chacune a sa place, a un but précis, celui d'arrivée au point d'arrivée. Le problème avec un point d'arrivée, c'est qu'une fois qu'on y est, les chemins s'efface, le but n'en est plus... La barrière est là.

C'est pour cela, que les anciennes alliances tienne toujours.

Un trait parfait. Une gravure dans le métal.

Il y a eu méprise. Mais a propos de quel sujet ? Vous savez pertinemment qu'on vous ment, mais vous savez aussi qu'il y a eu des vérités. Le problème maintenant est de savoir, savoir... Savoir, nous n'en demandons pas tant. Pourtant, sans le savoir, il faut bien savoir que vous serez manipulé, utiliser et jeter. Vous comprenez alors que jamais vous saurez. La savoir vous a perdu, car vous n'avez jamais su et, sans le savoir vous avez oublier le sujet, l'air de rien, tapis dans l'ombre, vous n'êtes plus...

Guidez les faibles est importants, mais si le faible ce trompe, alors la barrière le trouve. C'est dans les sous-sols que nous le retrouverons. Livide, froid, comme le métal, le souffle coupé. Pourtant, les codex seront respectés.

Leif, fils d'Erik aura inspiré nos histoires. C'était il y a bien longtemps. N'oublie pas, le trait gravé dans le métal est sacré. Honore le métal. Ne doute pas du métal, il prendra soin de toi, il te protégera. Sans lui, tu mourras, seul, livide, dans les sous-sols.

Honore le métal.
Honore le métal.

Ne crois pas à leurs mensonges. Les traîtres sont parmi nous. Ne laisse pas c'est être blafard se moquer de toi. Honore le métal.



Vinland.
[16/01/2018 22:46] Histoire de Alfinus
Catégorie : Émotions


Titre : Loin des yeux, Loin du cœur.



14

4
Post de : Alfinus
*La porte du sas qui se referme pour seul son, le bruit de mes pas nus, n’arrivent à hauteur des larmes qui coulent négligemment sur mes joues. Un sanglot en appelant un autre, je me dévêtis dans le lounge avant de rejoindre la salle de bain. J’y allume l’eau de la douche, avant de m’y jeter dessous telle une épave qui s’échoue contre une falaise.
L’eau chaude n’arrange rien, mais au moins détend elle ce qu’il me reste de pensé..
Ce que j’ai ? Rien, voilà rien.
Le vide de mon âme qui vient de perdre foi en l’avenir sur cette planète. Aujourd’hui je n’ai pas pu faire autrement que de passer par chez lui, pour lui laisser une petite note.*

“ Nev,
Mon très cher, je m'excuse de t'annoncer cela de cette façon, j'aurais aimé te voir, mais je ne te trouve plus nul part, et mon cœur est lourd de te chercher en vain.
Je te laisse au bon soin de ce cadeau que tu as reçu à Noël, en espérant qu'elle te porte chance et réconfort dans les jours, mois et années à venir.
Saches qu'a jamais tu feras partis de mon cœur,
Mais je n'en peux plus de ne pas savoir..
J'avais juré d'être toujours là pour toi, mais je me rends compte que je ne suis pas assez forte, pour être L'Arlequine.
Mes excuses, mon tendre,
Prend soin de toi,
Alfie. ”

*Écrite à la va vite, raturée, quelque peu humide à cause des larmes qui me sont venus, je la lui laisse sur son oreiller, espérant qu’à un moment ou un autre celui ci rentre. Pour ma part je récupère les quelques affaires que j’avais amenés, non sans un brin de nostalgie, pour rentrer.
J’ai froid malgré l’eau qui marque ma peau de ses tâches rouges, je me laisse glisser contre le mur posant le jet pour rester là, assise à réfléchir sur ce qui aurait pu être changé..

Aisément l’heure s’écoule, je finis par me relever pour me sécher allant me glisser dans des draps qui portent encore sa marque.. pour une dernière nuit. *

[Ne t’en vas pas, reste encore avec moi,
Car d’amour mon cœur se meurt pour toi*]

* Mon Pda résonne, l’heure du repos est terminé, quelqu’un ou plutôt, mon temple réclame que je sorte pour les salutations du jour. Il est encore tôt, mais si je veux tenir au moins un engagement dans ma vie Martienne, autant que ce soit celui ci.
Je saute dans mes fringues, mon scaph, et je fonce à toute allure vers ce lieu de recueillement, au calme apaisant.
Accompagnée d’Alfred que je dépose non loin de l’âtre ésotérique, je me mets à genou, inclinant la tête pour psalmodier quelques mots en l’honneur des grands anciens.*

Votre dévouée s’incline, disposée à n’être que solitude
Dans ce monde ou l’orgueil et l’envie prime
Guerre et démesure,
Vous seuls seraient les gardiens, protecteurs de mes peurs
Pour que mes pas soient sûrs.
Que je veille sur ceux, qui sont dans le besoins.

* Je lève les bras, implorante, dédier sa vie aux invisibles plutôt qu’à un seul être, à la communauté plutôt qu’à soi même, voilà qu’elle perd la tête notre adepte en carton.*

Grands anciens, pardonnez moi, car j’ai péché.

[Mais le sort a décidé pour ma vie un nouveau virage
Tournant décisif dans le creu de mes peurs, de mes pleurs,
Fantôme errant sans couleur, empli de tant de douleur…*]

Voyez votre Servante, qui prend la parole en votre nom,
sans jamais se faire pardonner.
Vous m’avez puni, je le sais.
Votre colère fût ce broyeur envoyé sur L’Arlequin,
Alors que mon karma se faisait encore Azur,
Le pourpre parla pour vous.
Aujourd’hui je suis de l’autre côté, Grâce ou à Cause du Châssis.
Allez vous m’envoyer le froid de l’Azur ?
Pour retrouver ma lucidité,
mon cœur qui s’abandonne à la souffrance ?

* Le silence s’installe, puis je reprends *

L'importance de cette vie Martienne,
n’est qu’illusion,
je crois en vous,
Croyez en moi.

* Je finis par me lever, le temps du nettoyage était là. Si cela pouvait aussi me vider de mes tourments, ce ne serait qu’un plus pour cette période de vide qui s’annonce.
En rentrant je me ferai une entaille au doigt, l’épine que je garde avec tant de soin vient enfin de trouver l’occasion de se rendre utile.*


16/01 Vous venez de vous planter l'épine d'Agave selon un des Codex de La Firme. Cette action est bénéfique pour vous. Votre sang ruisselle doucement.

[*: https://www.lecture-academy.com/fanfiction/d-amour-mon -coeur-se-meurt-pour-toi/#.Wl3jX6jiZPY ]
[16/01/2018 11:38] Histoire de Nightshadow
Catégorie : Journal intime


Titre : Le calme après la Tempête



11

6
Post de : Nightshadow
Viens frère apporte la guerre, écrasons les servants des ténèbres ! Toi et moi !

La tempête ésotérique est passée. Il y avait longtemps qu'une telle chose c'était pas produite. Le noyau de Mars hurle, certains écoute, d'autre... Trahisse. Le conflit avec les grands sauriens nous a fait construire les Bunkers Pères. Le métal protège nos âmes.
Honorez le métal.
Le Souffle a détruit ma concession, encore une fois. Les plaques de métal on voler, les infrastructures détruites.

À présent observe le calme, observe la bienveillance. Les traîtres, on était lavé de leur pécher par la violence de la Tempête.
Le fragment est cacher. Honorez le métal.

La tempête a fait sortir les traîtres de leur cachette, traduisant leur croyance en venin. Seul le lézard peut affronter la Tempête. Il y avait un message dans le souffle. La fréquence était claire, il suffisait d'écouter.

Il a fallu attendre une Tempête ésotérique pour que leurs Boss parlent.

Les zones noires peuvent perturber la santé mentale. Un guerrier préparé saura que voir devant soi l'empreinte de son pas laissé derrière soi le jour d'avant est une normalité à gérer. La respiration est inversée. Honorez le Métal guide !

Vous n'avez rien vu, mais c'était la tout prêt.

Le calme. Le calme après la tempête.

Honorez le métal.

Honorez la Fusion.

Les jours néfastes arrivent. Plus que 12 jours. Ils arrivent.

Honorez le métal.

Le message est passé. Le fluide noire coule.
Le souffle transporte le message dans les corridors.
[15/01/2018 23:58] Histoire de Silma
Catégorie : Observations


Titre : 2 ans



9

7
Post de : Silma
Deux ans, deux ans déjà que les événements ce sont passés.

Deux ans que nous sommes les légitimes successeurs des Melpomenes.

Deux ans à fouiller les locaux syndicaux à la recherche du moindre indice, de la moindre archive.

Deux ans à ne trouver que des questions et pas la moindre réponse, juste des suppositions.

Seuls nos adversaires affirment.

Nos adversaires ... nos ennemis devrais je dire car pour ça, il n'y a pas de doute, des ennemis nous en avons.
Les Putrefacteurs avec Moloko, les BOSS Scrapers, Avant Poste et Acidalia, le 37 aussi, tous pendu à la moindre de nos paroles, au moindre de nos gestes, comme si ils redoutaient que le feu du ciel leur tombe dessus.

Eux, affirment, eux prétendent savoir, eux veulent nous mettre une étiquette, peut importe laquelle d'ailleurs, pourvu qu'il y en est une.
Ce serait plus simple, plus facile à contrôler.

Oui mais voilà, il n'y a rien de sur, rien de tangible, rien de palpable.

Il y a le vieux fou dans sa forge qui prétend que nous sommes affilié au Mostra, alors que Jester dit que Talos les a trahi en sauvant Konïg.

Pourquoi ne pas voir plus loin que le noir et le blanc.
Que faire de ces nouveaux terras regroupés dans le Syndicat Dakhma ?
Va t on vouloir les positionner sur une case blanche, ou une noir?

Non!
Mars est beaucoup plus compliqué que cela, avec beaucoup de gris obscure, de pactes qui se font et se défont au grès des intérêts.

Dans l'archive Luna Park, nous découvrons un consortium, qui observe avec intérêt le conflit Mostra / Firme.
Mars est sujet de convoitise.

Et nous dans tous ça, pauvres manipulés que nous sommes, qui ce soucie de nous?

La firme? C'est quoi la firme?

La firme, sous couvert de terraformer Mars, manipule les nouveaux arrivé avec des codex que personne ne comprend, des produits chimique dans la nourriture et des lumières indigo dans les bunker, sans parler des prélèvements sanguin et injections en tout genre.
Nous savons tout ça, nous le nommons peur mécanique.
Pourquoi font ils ça ?
Pour mieux nous contrôler et nous asservir. Nous ne sommes pour eux que de la chaire à canon, qu'ils peuvent utiliser à loisir sur leurs différents fronts, voir être utilisés comme cobaye pour tester de nouvelles technologies.

Le Mostra? C'est quoi le Mostra ?

Un cartel opposé à la firme. la personne qui le représente est Jester.
C'est pas ce que l'on peut appeler une bonne image.
Jester est une vrais tête à claque.
Il énerve tout le monde avec ses airs suffisants et pourtant, il ne dit pas que des bêtises.

Sommes nous tellement prisonniers de nos réactions épidermiques, que nous ne puissions passer outre et analyser ses paroles pour ce qu'elles sont et rien d'autre?
Surtout quand il dit:
"Si La Firme ne croit pas en l’homme mais au recyclage de toutes les formes de culpabilité qu’elle emploie pour stabiliser à chaque cycle le Dogme de la balance du juste, notre Maison elle croit en l’homme et sa capacité de survie mais aussi en sa férocité, sa combativité."

Melpomene observe, alerte et aide les terras quand il le faut.
Ils n'ont jamais fait autre chose et c'est tout ce qu'il y a à savoir pour le moment...
Un autre jour commence, une autre année, avec son lot de surprises, de joies, de peines, d'amitiés, de traîtrises, de rencontres, la vie quoi.
[15/01/2018 20:11] Histoire de Lilith
Catégorie : Donjons


Titre : Une ronde.



10

9
Post de : Lilith
Un bruit de bottes métalliques se réverbère contre les parois de l'étroit corridor. Le rythme calme et sûr de la marche ne tarde pas a se disperser à un embranchement que seul le son aura permis de l'identifier tant la noirceur des lieux est importante.

Tandis que les échos de pas se répercutent tout du long des différents couloirs, l'ombre se mouvant dans les ténèbres finit par percevoir un autre marcheur à l'aide de la retransmissions des sons par son heaume.

La démarche clairement identifiable est celle d'un aliéné. Déchet congénital, presque aveugle se traînant a faible allure en direction de la terraformeuse, l'ouïe perçante le guidant au milieu de la pénombre.

Souriante, Lilith empoigne son épée de Yaxche, prise à un chef adorateur il y a de ça déjà quelques cycles.
Avec sa main droite, l'indexe passe au delà de la garde pour venir s'appuyer sur le Ricasso de l'épée.

Alors que dans le noir, l'adorateur facilement repérable franchit un virage pour arriver face à Lilith dix mètres plus loin, il se met a hurler le nom de son dieu.

"YAXCHE"

L'Acidalienne lève son arme, s'en saisit de sa deuxième main et adopte la garde du faucon.
L'histoire du chevalier et de son faucon, arrivé sur Mars sans son compagnon il y a bien des ères, avait fortement intéressée Lilith. Cette histoire la passionnait, et ses recherches sur le monde des chevaliers qu'elle n'a pas connue ne sont pas restées vaines.

La lame postée bien haut, au dessus d'elle, ses bras fléchis, elle se prépare a recevoir l'attaque frénétique de la chose a peine humaine.

Une fois a portée et sans lui laisser le temps de porter le moindre coup, la tueuse d'adorateurs abaisse violemment sa lame sur l'épaule gauche de sa proie. Elle ne coupe pas le scaphandre, mais l'homme se retrouve à genoux par la force de l'impacte.

Abandonnant sa prise a deux mains de son épée, la main gantelée de Lilith se sépare de la garde et saisit la lame a la moitié de sa longueur.
L'adorateur, hébété, ne peut esquiver le rapide coup de pointe donné à travers la visière du heaume. Une marée de liquide rouge asperge légèrement l'armure fixé sur le buste du scaphandre de la jeune femme.

Pour se séparer du corps sanguinolent, elle donne un coup de talon sur le torse de l'adorateur.

Le vacarme du corps s’étalant de tout son long sur le sol disparut au bout de quelques minutes, Lilith continue de tendre l'oreille quelques minutes de plus. Pas d'autres Adorateurs de Yaxche menaçant les colons de la ZDV ou la couronne dans les parages.

De retours dans le palais, la Redhead essuie la lame de son arme avec un chiffon carmin puis fait un signe de la tête à la reine de la ZDV et reine de la Fusion.
En guise de rapport, elle annonce.

"Un de moins.
Ils sont de plus en plus nombreux a attaquer en ce moment.
Peu étonnant.
Ils envoient leur chair à canon."

Un court silence à lieu, c'est là toute la réponse éloquente de sa reine. Pas besoins de mots.
Puis, Cihuatletl reprends.

"Au moins, ca nous occupes, Ce serait peu intéressant qu'ils nous envoient leurs rigolos de ZDV.
Quoi qu'il en soit, ta garde Prétorienne que nous sommes à Acid, on s'organise une ronde. Histoire qu'il y ait toujours du monde. Au cas où."

Sans attendre de réponses, Lilith quitte la palais, sereine. D'ici quelques minutes, quelqu'un d'autres prendrait la relève, sans doute Stone. Il est temps pour elle de s'envoyer un Kipini's Burger avant de reprendre ses recherches et ses entraînements.
[15/01/2018 12:59] Histoire de Nightshadow
Catégorie : Journal intime


Titre : La tempête approche.



9

6
Post de : Nightshadow
Le souffle est puissant. Je ne comprends d'où il vient ni son message.
Lorsqu'il est assez fort, l'infrabasse se crée. Je sais que la corne protège le Bunker Père, j'ai entrevu la puissance. Le son du métal doit être honoré. Je me demande si le souffle est à la base de tout.

Depuis ma première sortie sous le Souffle, mon corps est marqué. Le lama est encré dans ma chaire, suivant les anciennes coutumes. J'ai toujours était un guerrier, je porte en moi la résilience. Le fragment ne doit pas être trouvé par les traîtres.
Honorez le métal.
Honorez le métal.
Honorez le métal.

J'en sais plus maintenant. J'ai entrevu la caste des graveurs, caché parmi nous. Le fragment est dissimulé. J'ai entendu l'infrabasse, elle me protège moi aussi. Lors des sorties sans scaphandre de Psychobob, elle devait aussi le protégé. Jusqu'à quel point la corne est elle bienveillante et protectrice...

8 13 5 73 65 8 73. Respectez le métal.

Les souvenirs sont inutiles ici... Je me sens faible depuis quelque temps. Mes pensées s'échappent et se brisent, la souffrance est constante, la peur mécanique me hante. Il faudra bientôt partir, tuer les traîtres et répandre leurs corps dans le désert en cercle. Les soudures devront se faire dans le sens du vent en respect les dogmes anciens. C'est alors que l'escadron urinera sur leurs corps. La grande barrière de métal ouvrira ses portes pour engloutir les traîtres. La douleur sera leur seul refuge.

Il est conseillé de s'injecter du Fer. Il est aussi conseillé de partir en guerre quand l'air sent le fer.
Honorez le métal.

Le Souffle de Grave Digger est la clé.
Honorez le métal.

Une tempête approche. Celle qui vous réveille lorsque vous dormez. Elle pénètre vos rêves et vous hante. Les jours néfastes ne sont pas loin. Ils arrivent par la grande porte, détruisant tout. Seuls les fous ne craignent pas la Tempête ésotérique. Dans douze heures, elle atteindra son apogée.
L'onde sonore me protège. Je suis un Lama guerrier. J'ai déjà survécu au souffle.
Le vent s'engouffre dans les corridors pour délivrer un message.
[13/01/2018 23:57] Histoire de Lev
Catégorie : Inclassable


Titre : Noctis Lacus II



5

5
Post de : Lev
La guerre, beaucoup en parlent, le bureau ne peu plus la cacher et sans doute se mordent ils les doigts de ne point m’avoir écouté, moi la première de ces abominations.
Nul ne peut parler de guerre, nul ne peut comprendre la souffrance, avant, de ses yeux brulants le corps broyé, senti de ses narines amères l’odeur rance de la chaire brulée, d’entendre de ses oreilles suppliantes, les derniers relents d’agonie d’un camarade gisant devant vous.
« Toubib »
L’homme couché sur la visière me sourit, ce sourire impertinent qui m’a fait plus d’une fois bondir, diantre que je le déteste. Cette petite tête châtain clair, yeux bleus, teint clair était le dernier rejetons d’une famille de mineur d’une zone rouge frontalière des bleus.
Ce petit, c’est moi qui l’ai trouvé, après une mission alors que l’on découvrait, impuissant qu’un cartel avec décimé tout le village de mineur. Ils minaient illégalement, une roche, sombre et poisseuse, dont les marchands n’avaient jamais assez.
Nos meilleurs scientifiques n’ont jamais réussi à percer le secret de cette roche mais moi, au fond de mon être je savais qu’elle était issue de même mal qui m’a vu naître.
Nicolei, c’était il y a deux ans, je m’en souviens encore comme si c’était hier, âgé de seize ans tu t’étais enfuis quand les agents bêtas comme nous les appelions, préquel de ce qui nous arrive, avaient décimé ta famille. Tu t’étais caché dans un conduit de ventilation de mine quand tu as a failli me poignarder.
Ce jour-là, c’est le seul avec lequel tu m’as fixé apeurer, les mains tremblantes, salaud, jeune con… Puis, tes poursuivants sont arrivés, groulant, grognant, hurlant comme des bêtes à la mort.
Je n’avais d’autre choix, je t’ai demandé de fermer les yeux, même si je savais que tu n’en ferais rien. Tu as tout vu les créatures inhumaines, tu les attendus m’appeler Alpha, tu as vu leurs chaires rompre sous ma lame alors qu’une balle de 12mm les laissaient indifférents, tu as vu la lymphe noire s’écouler à grand flot, un instant ton odorat m’a confondu avec elles…
Le spectacle était triste, tu m’as regardé avec effrois avant de fuir vers l’équipe de l’équipe de première intervention qui m’appelait à travers la brume poisseuse du conduit.
C’était un jour sombre, un jour ou huit d’entre elles sont tombées, un jour de me demander si je n’étais pas finalement qu’une créature abjecte.
Nicolei disparu, il fût pris en charge par les médecins du bureau qui firent méticuleusement discréditer ses témoignages en les faisant passer pour des hallucinations post traumatiques… Pas de créature, pas de vilain docteur, juste un cartel et une intervention d’une de nos unités d’élites.
Pendant deux ans je n’en ai plus jamais entendu parler, jusqu’au jour où j’opérais une jeune femme, une transplantation cardiaque, un cœur synthétique plus vrai que nature. Son aura me chatouilla et me fit lever les yeux jusqu’aux couloirs vitrés où les jeunes médecins avaient pour habitude d’observer les actes chirurgicaux. ?
Après l’opération, une douche et quelques verres d’alcool bien mérité avec Tom et Nathalia, il débarqua dans mon bureau en gueulant et en agitant un maigre dossier en carton orange.
L’effet fût si grand que Nathalia et Tom quittèrent le bureau en me saluant comme l’exige le protocole, il s’assit, il était toujours agité mais souriant. Je lui fais remarquer que je contents de voir qu’il va bien mais que son comportement n’était pas digne et encore moins dans un hôpital.

« Camarade Docteur, Commandant, je ne sais pas, je vous ai vu… »
« Je vous ai vu, je vous ai suivis, vous êtes resté avec de l’anesthésie à son réveillé, pendant quatorze heures, vous l’avez accompagné, opéré et vous avez attendu qu’elle ouvre ses yeux verts. »
« C’est mon devoir Camarade Nicolei »
« Je ne crois pas… »
Je fronce les sourcils
« Je suis désolé de ne vous avoir jamais remercié, ce que j’ai vu était faux… »
Je l’observe, mon visage de marbre cache à grand coup d’effort ma perplexité et les idées noires qui coulent maintenant sur mon cortex endolori.
« … »
« Attendez, vous êtes différents des êtres humains et de ses choses, même si elles disent le contraire, même si parfois vous leur ressembler… »
« Vous n’êtes pas comme elle, vous êtes humain »
Il se lève, me sourit du haut de ses dix-huit ans…
« Bref je vous remercie toubib et j’ai appris à piloter et je veux piloter vos véhicules d’urgence… »
Il lança son maigre dossier sur mon bureau
« Je commence demain chef ? »
Chier Nicolei, c’est ma faute, j’ai encore mené un homme à sa perte
« Doc, vous êtes un numéro, parfois rude et imbuvable… »
« Je suis désolé de pas être comme vous vouliez »
Un pincement au cœur, je lui souris
« Vous avez été parfait, si j’ai été rude avec vous, j’en suis désolé, je voulais… »
« Que je me dépasse, je sais doc, Nath… »
Une violente toux arrête
« Camarade Nicolei, économisez vos forces, je vais vous soigner »
« Je sens la mort… je vais voir ma famille, sr’ont fier de moi doc ? »
« Très Nicolei, moi aussi »
« Jleur dirais quev’ous avez été… »
« Un putain de toubib… et pas que »
« Nicolei… »

« Nciolei…… »
Nathalia arriva quand mes doigts tremblants fermaient les yeux de Nicolei…

« Bon voyage, Camarade »

« C’était un grand pilote et un ami Nathalia… »

Elle se tut et se contenta de réconforter entre ses mains, ma main encore tremblante…

« Nathalia ? »

« Oui, Camarade Docteur… »

« Etes-vous prêt à évacuer ? »

Se dégagent des siennes, mon visage se ferme

« Tout est prêt, camarade, le convoi n’attend plus que vous… »

« Bien, dans ce cas, dès que le ciel rougis sous les éclats du soleil vous filez vers Noctis, la brume vous aidera à rallier la coalition. »

« Docteur, Lev, nous avons besoin de vous… »

« Le vent vous guidera, faites-moi confiance, je reste… »

« Lev… »

« Ma décision est prise, vous me ferez un rapport à votre arrivée, le bureau sera content. »

Je ris

« Je le signerai à mon retour, pour ces incompétents. »

Son visage s’éclaircit

« Si vous ne revenez pas, ce n’est pas moi ou Tom qu’il faudra craindre mais Lassilia… »

« Filez ! »

« Oui commandant. »

« Nathalia ? »

« Oui ? »

« Merci… »

« Vous êtes comme Nicolei, un abruti, têtu et tellement avenant, prenez soin de vous, il y a des gens qui ont besoin de vous à leur côté… »

« Je sais, vous êtes en retard, filez… »
[10/01/2018 20:41] Histoire de Lev
Catégorie : Inclassable


Titre : Noctis Lacus



10

5
Post de : Lev
Ecrasé par la solitude, broyé par mes obsidiennes sous l’œil cruelle de celle qui survit en moi, je contemple les premiers rayons de l’étoile du jour. Une larme acide coule sur le reste calciné de mon cœur, de mes espoirs et de mes rêves enterrés, comment en sommes-nous arrivé là, comment ai-je pu tant décevoir.

Je m’écrase le long d’une paroi d’argile, froide de neige carbonique, terrassé par mes remords et la lymphe qui s’épanche en un nauséabond, flot, froid et brulant comme la mort.

« Lev… »

Tremblant, je sors de se vielle pochette en cuir mon fidèle bloc note et mon crayon et tremblant de froid, je griffonne rapidement des chiffres et des phrases sans sens, sans saveur, sans étoiles…
Je lève violemment les yeux vers le ciel, cogne violemment l’arrière de mon crane dans la paroi sur laquelle j’étais adossé, affalé, écrasé par le poids de toutes mes déceptions…

« Diantre… »

Je ris…

« Chaque jour, votre lueur faibli, mais de votre éclat vous ne perdez rien, et même si bientôt vous préférez le Mictlan à la morne platitude des humains… »

« Je vous remercie de ce spectacle »

Tout autour de moi, la neige c’était transformé en une brume blanche, cristalline. Les cristaux de glace diffractant la pâle lumière matinale teintent de bleu et de rouge cette vision du Lethee.

« Noctis… »

Je me lève lentement, dans un concert inharmonieux de métal et d’os qui craquent sous le poids du temps.

A moi-même, je chuchote, ces quelques mots qui semblèrent un instant raisonner du Silo, à la Déesse mécanique tout en passant par le représentant des neufs mondes souterrains et de sa machine Phoboséenne.

« Lev ? »

Le sol est le ciel, le ciel est le sol, l’infiniment grand est l’infiniment petit et mon esprit se noie dans une brume azure et rose.
« Lev ? »

https://www.youtube.com/watch?v=9E6b3swbnWg
[01/01/2018 23:33] Histoire de Veigrec
Catégorie : Rituels des Grands Anciens


Titre : Riuel de la nouvelle eau



16

1
Post de : Veigrec
*Le nouveau jour de l'année, voilà qui n'était pas anodin, et pourtant, ce jour n'était autre que le jour de l'eau. L'année s'annonçait sous les meilleur hospice ou du moins l'espérait il. Bon nombre de jour important c'était tenu un jour de l'eau, et sans doute bien d'autre se tiendrais à cette même période. Mais aujourd'hui, restait le premier jour de cette nouvelle année, et cela restait un signe qu'il espérait positif.*

*La plupart fêtant ce jour, il éviterait un discourt et ce contenterais de faire son rituel comme il le faisait à chaque rituel de l'eau. Même s'il prononcerais quelques parole tout de même.*

Mes frères, mes sœurs.
En ce jour de l'Eau et en ce premier jour de cette nouvelle année, je vous souhaite à tous une excellente nouvelle année.
Continuons d'honorez Muluc!
L'Abnégation, mes frères, l'Abnégation mes sœurs !

* L'adepte s'empare d'une petite roche parmi les autres dans une jarre où chacun est invité à se servir. *

*Mettant alors un genou à terre afin d'entamer son rituel. Il cale la petite roche sous sa langue, accueillant par avance le sang du frottement, la douleur, avec humilité, avalant l'eau précieuse avec joie. Son autre gantelet caresse sont talisman de Muluc avec déférence et fierté.
Il élève enfin sa lance, curieux objet, afin que l'eau jaillisse. Colorée de son propre sang. *

*Ainsi la brume d'Eau faisait son chemin parmi ceux rassemblés dans le Temple recouvrant les scaphandres d'un éclat brillant pareil au givre.
Les unifiant, dans l'appel de Muluc.
Comme sa bonne parole cherchait son chemin dans le cœur de ses ouailles, pour les guider sur la voie. Les exhortant à la foi.
Quoi qu'il en soit, l'effet était bel et bien là et les ondes venues de Muluc, alors que Temple vibrait, s'en venaient à lui, le pénétrant d'autant plus fortement qu'il en devenait un réceptacle. Le rituel le laissait toujours dans un état paradoxal de bien-être et de fatigue extrême...
L'esprit apaisé par le devoir accompli. Il conclut d'une voix fatiguée alors que le rituel achevé, chacun allait s'en retourner à ses activités, son travail, et méditer aussi, il l’espérait. *

*Puis tout stoppas, pour ne plus dire parole et laisser chacun à ses occupations... *
Page suivante

Jeu de rôle dystopique et post-apocalyptique sur navigateur. MMORPG francophone gratuit.

Ce browser game multijoueur contient des données scientifiques réelles martiennes incluant une part de fantastique gothique. TEM est aussi un jeu de stratégie sur MARS !

©2001-2018 - TEM La Firme Tous droits réservés KCS.fr © Reproduction partielle ou totale interdite. CNIL : déclaration n° 1015117

Conditions Générales d'Utilisation
The-Firm-LOGO
Follow @temlafirme
Facebook-logo