TEM-La-Firme

Le jeu de rôle fantastique sur la Terraformation de MARS : Projet TEM

TEM-menu
Un avant goût du terrifiant Red Wüste de la planète Mars !
Les incroyables aventures des Terraformers mais aussi les moments heureux comme les périodes de douleurs.

- La grande aventure martienne de la Terraformation -
[30/01/2019 14:24] Histoire de Stone
Catégorie : Betrayal


Titre : Reine des glaces



17

10
Post de : Stone
* La diffusion d'une camdrone hier au bar du Forage ne resta pas sans conséquences au QG syndical d'Acidalia. Après une rapide et passionnante discussion, l'ordre fût donné d'investiguer l'intuition qui s'en dégageait et c'était une mission pour le petit baroudeur.
Une mission qui faisait déjà briller ses yeux et lui soutirait le plus radieux de ses sourires.
Toujours prêt à rouler, les ultimes préparatifs furent vite achevés et la turbine, amplifiée par l'hydroboost, pût enfin cracher son plaisir de rouler et parcourir les quelques 3000 km sans discontinuer jusqu'à sa destination.
L’excitation était grande pour le petit baroudeur de retrouver sa destination reine, celle qui le faisait immanquablement rêver rien qu'en y songeant.
Tout du long du trajet il observait comme une boussole le petit jouet made in Redwüst accroché dans le cockpit, mais, tout comme la première fois ou il avait pu l'observer de ses propres yeux, la véritable machine, ce colosse de métal, imposait le respect par sa magnificence et son gigantisme. On se sent humble lorsqu'on a le privilège de la contempler et l'on comprend mieux la symbiose qui existe entre Buck et le Baleful.
Jörmungand restait une source incroyable d'inspiration pour le petit baroudeur et malgré la mission dont j'étais porteur, ce n'est qu'après m'être longuement recueilli et laissé imprégner par les essences ambiantes que j'entamais ma mission de recherche et de fouille autour et dans le sanctuaire-relique.*

https://www.youtube.com/watch?v=so49WpSj9bo
[28/01/2019 21:00] Histoire de Raiden
Catégorie : Aventure


Titre : Bloc oublié.



14

5
Post de : Raiden
"Je ne veux plus, je n'en veux plus.
Je ne leur fais pas confiance...
Certains croient dur comme fer en eux, comme certains croient tout.
Et certains ne croient en rien.
Se remettre en question, sur quoi, sur qui."

* L'homme se lève prépare son scaphandre, comme à chaque fois, il vérifie son équipement, son oxygène, un réflexe devenu habituel.

Devant lui les griffes d'acier s'ouvrent, d'une démarche plutôt sereine, il s'enfonce dans le sable rouge, le vent frappe son vieux cache poussière qui ballotte de droite à gauche,
t'elle un drapeau.

Enfin arrivé au point de rendez vous, aucun bunker à l'horizon à part l'étendue de sable rouge.

Il perçoit à travers sa visière poussiéreuse une terraformeuse.
Une femme aux courbes aguichante quand elle ne portait pas son équipement.

L'homme s'avance d'une démarche assuré vers elle, il ne portait aucune arme pour se défendre.
son simple équipement de base lui suffisait, arrivé à deux mètres d'elle, il essaye de percevoir son regard sans résultat.
D'une voix ionisée par son scaphandre, il lui adresse la parole.*

- Il est l'heure, de plus, j'en ai assez.
Finissons-en...

*Le scaphandre en face du sien rétorque avec un hochement de tête positif.
Cette femme s'approche de lui dangereusement, peut être trop proche pour certain, d'autre succomberais à son charme.

Il regarde les gantelets qu'elle porte, au travers de son scaphandre, il sourit, et hoche la tête pour lui dire de commencer...

D'un geste vif, les gantelets se posent sur ce système, quant à lui, il se prépare à rester fixe tel un poteau, une fois prêt, de toutes ses forces, elle tire dessus les composants se désagrègent au fur à mesure, t'en bien que mal, il essaye de rester planter ce qui est
Compliqué, vu la force exercer, mais elle y parvient enfin !

Elle tient ce bloc dans ses mains t'elle un trophée, ses yeux se fixe dessus, un rire ioniser ressort de son scaphandre*

- Bon, c'était rapide, on rentre maintenant Belmira ?
Par contre, garde le, en souvenir si tu le souhaite.

*Il sourit, heureux d'être libéré de cette source, ils reprirent ensemble le chemin du bunker*
[27/01/2019 06:29] Histoire de Zenith
Catégorie : Rôles Syndicaux


Titre : Comme 2 poissons



16

7
Post de : Zenith
La CmDr1 est fixée, bien placée. elle joue son rôle à merveille.
Le message est passé, il fera son effet, sûr.
Tandis que chaque Melpomène s'active autour du projet et de la tache confiée à chacun,
Goat et moi-même réfléchissons à comment regrouper les divers objets nécessaires
à la construction de la CmDr2.

"Le terra m'a dit que dans son sachet, il y avait deux poissons, deux vrais poissons entiers,
une daurade avec un loup, je t'assure !"
Me dit Goat, hyper-enthousiasmé par cette histoire de bar du forage.
Je lui réponds : "Mais Goat, un daurade avec un loup, ça ne fait qu'un seul poisson.
Un seul poisson avec un masque !"
Et tandis que je ris, de ma connerie, à gorge déployée, Goat reste impassible, il ne comprend
pas immédiatement ma blague.
Et je rajoute : "En plus, ça doit être chiant à cuisiner, la daurade n'a pas d'oreille !
Comment faire tenir le masque ?"
La lumière de Goat s'allume enfin et il se met à rire avec moi.

Bref, notre tache ô combien complexe est quasiment achevée. Nous regrouperons donc tout chez Breizhteam !
Cela nous laisse toute latitude à avoir l’attitude complètement décalée.
A prendre les choses graves de façon légère et les choses légères de manière extrêmement sérieuse.

Nous sommes Melpomène.
Nous observons et informons, parfois nous déconnons.
[26/01/2019 20:22] Histoire de Apache
Catégorie : Inclassable


Titre : Constatations et engagements.



15

13
Post de : Apache
*Regardant malicieusement la médaille arrachée au cou de son ennemi lorsqu’il agonisait au sol,
Le Terraformer ID148391 rebaptisé Apache en raison de ses actes de guerre et de bravoure sur terre se replongea a l'époque de son arrivée sur Mars:

Il pensait laisser ce passé et sa planète derrière lui afin de se focaliser sur ses devoirs de terraformation reçu par la firme, et permettre une vie meilleure a tous...

Mais la première phrase entendue a son arrivée fût: "Bienvenu en enfer"!!!

L’enfer ici ? Il n'y croyait pas..
Ce n’est qu’après un peu plus d’un an qu’il compris que l’enfer n’était pas mars mais une partie de sa population.


Tout a commencé quand une partie de la population, en raison d'innombrables actes de guerre s'était vue jugée par la firme qui attendait que l’on activent les branches rédemptrices.

Je pris alors mon betrayal et allai faire mon devoir afin que les oppresseurs soient punis et frappés a jamais du sceau de l'infâmie !

Malheureusement pour eux, ils n’ont pas compris que cette remise à niveau n’était que pour leur bien et sous prétexte de vengeance
s’enfoncèrent davantage encore dans les problèmes, attaquant ceux qui ont assumé a la demande de la firme
de les rappeler a l'ordre.

S’engageant personnellement et utilisant leur syndicat pour raser les concessions, voler les betrayal, crapuler et attaquer les bienfaiteurs en espérant agrandir leur pouvoir de contrôle par la rage et la haine.

L’heure est arrivée de prendre les armes et de remettre de l’ordre.

Ils ont détruits mes instruments de travail; je leur volerai leur fierté !!

Le dictateur pliera ou perdra la vie.
[26/01/2019 11:23] Histoire de Hybryd
Catégorie : Rôles Syndicaux


Titre : CmDr 1 - Message au Roi



19

3
Post de : Hybryd
*En pénétrant dans les installations du syndicat Melpomène un flot de souvenirs enfouis m'avait assailli. Ces images de l'épisode douloureux du roque de Turm m'ont hanté pendant si longtemps ... je pensais pourtant que mon isolement les avait chassées de mon esprit.

Venu ici pour troquer quelques objets, notamment des tubes alimentaires pour varier mon régime, je dois bien avouer que je suis resté quelques jours de plus que prévu. La faute à ces personnalités attachantes et résolues. J'assiste à leurs progrès rapides dans cette folle entreprise de tisser un réseau de camdrones indépendant du flux Colossus. La conviction que les six Impalpables approuveraient la démarche me gagne au fur et à mesure de leurs préparatifs. L'information, le nerf de cette guerre silencieuse qui consume les terraformeurs ballottés entre les factions qui se disputent ce caillou hostile, et un peu plus encore.

A une heure avancée de la nuit j'assiste au regroupement des membres du syndicat lorsque les premières transmissions audio nous parviennent du Benzina Circus. Entendre la voix de ma chère et tendre, en proie à des conditions extrêmes à plusieurs milliers de kilomètres, me retourne l'estomac. J'ai envie de la rejoindre.

Contourner Colossus pour des communications complexes sur longue distance. J'ai du mal à croire un tel exploit possible! Breizhteam & Dragan se sont vraiment dépassés pour bidouiller ce prototype de Camdrone et bâtir ce codage de données. Alors que s'engagent des débats sur la suite des opérations je brise mon serment de me retirer des projets du syndicat sous l'effet de l'excitation.*

" - Si vous voulez avoir une chance d'entrer en contact avec König ou ses rares fidèles encore en vie il faut soigner le message. "

*Les uns et les autres s'écartent pour me laisser une place autour de la table logistique. Dragan, leur nouveau boss, m'interpelle avec calme. Je lis sur son visage une belle assurance malgré les marques de la fatigue. La relève est là, me susurre une voix à l'oreille.*

" - On t'écoute.
- Le Roi ne nous a livré que des messages manuscrits jusqu'ici. Il est possible que les kiosques dont il s'est servis ne soient pas totalement opérationnels. Pour maximiser nos chances de l'atteindre il nous faut à la fois l'image et le son.
- Pas con.
- Il faut aussi un message simple qui puisse être interprété même si une partie de la transmission est manquante. A tout moment le flux de données peut être corrompu. Pire encore, certains pourraient vouloir falsifier notre prise de contact. Soyez discrets, vos intentions sont nobles mais n'oubliez pas qui vous êtes et ce que vous représentez pour ceux qui se disent vos ennemis ... "

*Le silence se fait et l'atmosphère semble un peu plus lourde. Je réfléchis un instant et chercher un moyen d'aider pour ne pas me perdre dans une posture de vieux sage donneur de leçons. Après quelques instants de réflexion je saisis une proposition sur la console centrale*

[ e4 e5 f4 ]

*Les regards interrogateurs me demandent quelques explications*

" Le gambit du Roi. C'est une ouverture d'échecs très appréciée dans la période dite romantique et qui a ensuite été quelque peu délaissée car elle est considérée comme tranchante, risquée. Dès le second coup les blancs proposent le sacrifice d'un pion pour mieux contrôler le centre de l'Echiquier. J'ai la conviction que König saura l'interpréter comme notre volonté de nous mettre en mouvement et de le retrouver. Cela compléterait bien un message vocal plus classique et je pense que cette suite de caractère peut s'insérer facilement dans bon nombre de signaux émis un peu partout sur la Rouge. "

*Des discussions s'engagent et petit à petit une conviction s'anime. C'est finalement Dragan qui tranche*

" - Bien, c'est parti ! Silma nous attend donc y'a pas de temps à perdre. Allez enregistrer un message vocal pendant que je m'occupe de l'image avec le Duc. "

*Suivant le mouvement, je m'exécute pour poser avec un écriteau signalant les mouvements de pièces choisis. Avec un montage simple nous superposerons la silhouette pour l'insérer dans l'image relayée par la Camdrone que Silma a placée en face du chapiteau. Observant le cliché, Dragan me vanne*

" - T'as toujours été trop cérémonial, me balance t-il. "

*J'esquisse un sourire en me disant que cet enfoiré a tapé juste. Malgré sa boutade je perçois cependant que l’événement est important. Toutes les pièces se replacent sur le grand Echiquier, à la recherche d'une harmonie précaire entre ivoire et ébène*
Réponse de : Silma
A plus de 2000 km de la forteresse Melpomène je tourne en rond autour de mon Betrayal, pour passer le temps et pas crever de froid.

Il fout quoi bordel, il fout quoi ?!

Mon Scaphandre 24 produit juste assez de chaleur pour me maintenir en vie, mais pas assez, à mon goût, pour une attente prolongée en plein milieux du désert et il me tarde de regagner l’habitacle du Faucon.

Je suis arrivée sur place hier. Lasse d’attendre, j’en ai profité pour faire un tour d’inspection pour voir si quelque chose avait changé depuis mon dernier passage.

Rien, nada !

Tout était dans le même état délabré. Fallait-il qu’il se soit sacrément grillé les neurones pour tout laisser à vau l’eau, comme ça.
Les sous-sols étaient toujours inaccessibles, clôt par de grandes écoutilles. Il est là-dessous, j’en suis sûre.
Il sait que je suis là, il m’observe sûrement à l’aide de caméras invisibles, ou par le biais de MMEMO, allez savoir.

La nuit est tombée sans prévenir, comme d’habitude. Seule la lampe de mon casque éclaire encore le sable devant moi. Revenue à mon point de départ, je regarde pour l'énième fois l’écran vide de l’objet que je suis venu installer ici.

Une Camdrone fabrication maison par les soins de Breizhteam, Zenith et sous l’œil bienveillant, si c’est possible, de Goat.

Nous l’avons appelée CmDr1. Elle porte le chiffre 1 car d’autres sont en fabrication en ce moment même et seront installés en des lieux précis.

Elles serviront toutes à surveiller des points essentiel et à émettre un message qui, nous l’espérons, sera capté par König.

Ce message, réfléchi par Hybryd, ne peut être compris que de très rares personnes et représente parfaitement ceux qui l’envoient.
Il porte nos espoirs.

L’écran s’allume au moment où je m’y attends le moins et je sursaute à la vue de mon Boss.

« Haaaa !! T’as une sale tête !! Enfin, plus que d’habitude.

Y a un problème en ZDV, ou t’as picolé toute la nuit ? »

Sans attendre de réponse, j’opte pour la deuxième solution.

« Bon, je fais quelques réglages de la caméra, puis je te fais signe pour que tu lances la diffusion du message. Je laisse un petit mot à BadTicket et je rentre à la maison. »

Je bidouille quelques boutons, cale du mieux possible l’appareil à l’abri d’un gros rocher et le tour est joué.

« Allez vas-y, tu peux envoyer ! »

Sur mon écran de contrôle je peux capter l’image émise.

« Parfait, tout fonctionne. On va pouvoir placer les autres. »

Après quelques banalités échangées avec Dragan, je coupe la communication, pour laisser l’émission est transmission faire son job.

Il faut que je m’occupe de BadTicket maintenant.

Je sors de l’une des mes nombreuses poches ventrales, un bout de papier sur lequel j’ai écrit mon discours.
Je me plante bien en face du guichet qui tombe en ruine, en me disant que, si caméra il y a, elle doit être dans le coin.
Un raclement de gorge plus tard, je commence à lire.

« BadTicket !!! Je sais que tu m’entends !

Tu me connais, je suis toujours venue ici en amie.
Tu sais qui je suis, l’héritière de Melpomène.

Je viens te demander un service.

Oui, je sais tu vas me dire : Encore !

Cette fois ci j’ai quelque chose pour toi.

Je sais qui tu es, qui tu es vraiment.
Pas celui que l’on t’a dit que tu étais, mais ta véritable identité.

Nous avons besoin de contacter König.

Pour ça nous plaçons des camdrones qui émettent un message à son intention.

Je te demande juste de nous aider à le trouver, ou du moins à lui faire parvenir le messager.

Si tu es d’accord, place-toi devant l’écran et parle nous.
Je te révélerai tout ce que je sais.

Amicalement.

Silma. »

Une fois terminé, je m’en vais placer le papier à l’aide d’un aimant trouvé sur l’établi de Breizhteam, tout près de l’écoutille du sous-sol. J’espère qu’il n’en aura pas besoin.

Voilà, je n’ai plus qu’à rentrer à la forteresse.
Plusieurs Camdrones made by Melpomène attendent d’être acheminées en d’autres lieux, et la route du retour est longue.

Nous sommes Melpomène.
Nous observons et informons, souvent nous roulons.
Réponse de : Silma
http://image.noelshack.com/fichier s/2019/04/3/1548269690-e4e5f4.gif
[23/01/2019 21:04] Histoire de Quetzalitztli
Catégorie : Guerres Syndicales


Titre : L'adepte et l'ermite



12

14
Post de : Quetzalitztli
Voilà deux jour que j’étais plus ou moins tranquille au niveau des attaques, non pas que j’étais pas victime comme les autres, mais disons que je pouvais m’estimer satisfaite de ne plus me retrouver avec une lame Chokante dans le ventre.

La douleur je connais et cela ne me fait plus vraiment grand-chose. Si je devais faire le compte de toutes les attaques il y avait fort à parier que d’autres auraient perdu la raison depuis un moment déjà. Mais nous avons les reins solides à Acidalia. Comme le chiendent on crève jamais au grand dam visiblement de la hordes de rats du red dust.

On leur avait pourtant proposé un arrêt des hostilités… Mais que voulez vous, parfois la haine devient telle qu’ils s’enfoncent dans le jusqu’au boutisme, aveuglément. La bêtise n’a pas de frontière ni de fin.
Ils n’entamaient même pas notre moral, rien, c’était au pire parfois agaçant, la plus par du temps inconséquent, comme une mouche qui nous tourne autours.

Parlant de mouche, une d’entre elle vint chez moi me chercher querelle. Pauvre petite chose je la laissait faire quelques tours autours de moi dans son joyeux bizz bizz sûre de m’énerver et de s’en sortir sans heurt. Sauf que voilà, je suis une adepte combattante et j’aime pas vraiment les mouches à merde, leur bruit est agaçant. Bref elle essaya avec beaucoup de maladresse, il faut le souligner, de me planter une lame dans les côtes, je fis un pas de coté, elle trébucha et se rétama de manière fort peu élégante sur le sol. Je la regardais la tête légèrement penchée, allait-elle retenter ?
Eh bien oui, à la seconde tentative je fis un pas de deux l’entraînant violemment dans une chute.

Et voilà l’arroseur arrosé, la mouche gisait la sur le sol, battant mollement et honteusement de ses ailes. Quelle tristesse de ne pas savoir quand il faut arrêter les frais.
Peut être qu’un jour ils apprendront, pour l’instant c’était surtout une bonne source de distraction dans ses mornes journées martiennes.
[23/01/2019 16:33] Histoire de Solomir
Catégorie : Artisanat


Titre : :paranoGAUDIN:



12

5
Post de : Solomir
Terraformeurs, Terraformeuse, tu en as assez des jeunes tout juste sortis du Charron ?

Ils te grillent la priorités en faisant du pogostick sur leurs pelles, alors que tu retourne tranquillement la surface de Mars sur ton Kréator 96 ?

Tu en as marre de ces Têtards qui jouent les Dudes alors qu'ils ont même pas connu une bonne guerre, "ha baaah ça, ma bonne dame".

Et surtout ils te bouchent la vue en faisant des drifts en Betrayal dans la poussière, alors que tu ne cherche qu'à profiter de la vision sur le Mont Olympus lorsque tu déguste un Juicy dans ta serre.

Tu pourrais utiliser le Lax, mais avec tes problèmes de tuyauterie tu le garde pour toi, mais ne t’inquiète pas, j'ai la solution.

Agilement assemblé à partir d'une chaise de barre et d'une Lance Chokante, cet outillage certifié par rien que moins que votre Chevaleresse Tigre, je vous présente le "Déambulateur des Viocs".

Stoppez rapidement une Tête de boulon en traversant devant son Betrayal, apitoyez par votre démarche grâce au "Déambulateur des Viocs".

Puis mettez lui une bonne décharge dans la turbine pour lui apprendre le respect, façon papillote électrique.

Le "Déambulateur des Viocs", voila un artefact pour les Dudes.

*Attention, le "Déambulateur des Viocs" n'est pas adapté pour la mise en place de suppositoire*
Réponse de : Panda2
* Depuis le temple du Garage, écoute le discours au format publicitaire de la Chevalière tigre. Secoue la tête en se marrant. On aurait pus espérer mieux pour une première offre commerciale du Garage. Mais à coup sur, celle ci, trouverait immanquablement son public. *
[23/01/2019 12:01] Histoire de Nightshadow
Catégorie : Guerres Syndicales


Titre : Vingt-huit



10

12
Post de : Nightshadow
Vingt huitième jour de guerre. Nous sommes le 23, jour du singe.


Nous y voilà, mes hommes et moi avons mis en place les protections pour le village sur cette île du Nord. La tempête prévue, c'est finalement dissipé dans la brume. Les protections doivent marcher, nous l'espérons.

Nous sommes nourri et soigné, cette belle terre d'Irlande est accueillante et chaleureuse malgré une météo capricieuse. J'aurais aimé vivre ici, mais ma mission est sacrée. Mes hommes, nos missions, ma vie. Au détour d'un regard, je croise celui d'une femme enceinte. Mon cœur s'emballe, toute raison disparut en une fraction de seconde. L'amour empli mon cœur meurtri par les épreuves.

Sans nul doute, je suis cette femme l'observant discrètement. Elle marche à travers les maisons typiques du village. Elle transporte une forme de petit panier d'une main et de l'autre elle touche son ventre rond portant l'enfant, portant la vie. Mon âme vacille, plus rien n'a d'importance, ni mes hommes, ni ma mission, ni même ma vie. Le désir d'un baisé est plus fort que tout cela, le désir d'une vie simple dans cette terre d'Irlande...

Le temps passe, la tempête est à nouveau a nos portes. Le visage du ciel menace, je n'écoute pas les signes, je suis figé dans mon amour impossible. Il est midi, la cloche résonne. Il y a une agitation à l'est du village. Elle était morte, sans raison, mon regard croise le sien une dernière fois. Cette vision me happe, me détruit, jusqu'au soleil couchant et jusqu'à tard dans la nuit.

Une bouteille dans la main, j'aire dans le village du Nord, le village que nous avons protégé jadis. Tout est devenu sombre, le bonheur a disparu dans ce regard. Mon corps s'appuie contre une petite maison, les yeux humide le regard vide. Un bruit sourd me brise les tympans, le spectre de la femme s'élève devant moi. Mon corps, mon esprit s'évade dans une folie profonde. Es ma punition ? La punition pour avoir abandonné ma mission, la punition pour un espoir...


La sueur coule de mon front, je me réveille en sursaut désorienté. Rapidement, je fais le tour des contrôleurs de mon bunker. Trop rapidement...
J'ai besoin de sortir...

La porte du sas s'ouvre, la gueule de l'enfer m'accueille en son sain.

L'électroaimant est puissant, la chaleur impossible. Je tombe à genoux, mes cris me rappel ce rêve. Je vois Tetsuo, mes yeux injectés de sang bouillonne dans mon scaphandre comme le reste de mon corps. Le scaphandre encaisse. Le champ magnétique forme une sorte de sphère, je suis bloqué, le piège se referme. Mon corps se brise au sol. Mon dernier regard observe ma future proie, voici le seul remède, la vengeance.

Albakore me sauve de cet enfer, il est doué.

Pas de sommeil pour le guerrier, une fois remis sur pied, il est temps de chasser l'impie. Cette dune sera parfaite. Mon betrayal est arrêter à quelques kilomètres, cette attaque sera parfaite. Je me couche dans la poussière martienne équipé de mon Stunkk 3650 et j'attends.

Malgré la température et la météo martienne, je ne bouge pas de la nuit, je suis un combattant Acidalien, un combattant honorant les B.O.S.S. le Métal, la Fusion. Votre mort sera guidé par mon œil lorsqu'on aura fini de jouer avec vous. Vous êtes nos rats, nos cobayes de laboratoire. Nous décidons de votre destin. Nous décidons quand vous mangez, quand vous dormez, quand vous mourrez. La jubilation d'un tel acte m'excite, mais ma main reste ferme et ne tremble pas. Le sas de l'ennemi s'ouvre.

À peine sortie Tetsuo tombe au sol, mon tire est parfait, le scaphandre est brisé le lâche au sol gisant. J'observe la scène depuis la lunette de l'armement Steampunk. Je n'ai plus d'énergie, la chasse fût bonne, il est temps de retourner au bunker.

-" Notre bonheur, notre jouissance s'éveille dans la souffrance de nos ennemies. La mort est trop douce pour quiconque attaque la Grande Acidalia, à genoux vous serez, et lorsque vous supplierez l'homme ou la femme portant nos couleurs, nous porterons le coup de grâce dans un éclat de rire.

Honorez les B.O.S.S.
Honorez la Fusion
Honorez le Métal.

Acidalia est notre gloire. "
[23/01/2019 00:18] Histoire de Inquisiteur
Catégorie : Émotions


Titre : Comme une étoile dans la nuit



13

7
Post de : Inquisiteur
* Cette nuit là, un nuage d'encre s'étendait paresseusement sur la voûte céleste. Plus tôt, Inquisiteur avait adressé une invitation à Quetzalitztli, désireux de lui faire oublier, pour quelques heures du moins, les troubles de la guerre.

À présent, plongé dans l'obscurité et le silence, son lounge paraissait désert.

Dans les ténèbres environnantes, seule filtrait, de la porte mal fermée de l’Arboretum, un rai de lumière bleutée à peine perceptible. *
Réponse de : Quetzalitztli
*Sa bête royal avait filé plus vite qu'à l'accoutumée, toute à sa hâte de retrouver son compagnon, la jeune femme n'avait guère prit de précaution sur la route, roulant à tombeau ouvert. En même temps se disait-elle, si ce n'était pas le betrayal qui la tuerait peut être serait-ce la guerre ou le dégoût.

Sa concession avait été de nombreuses fois ravagée depuis le début de cette guerre inepte, et les blessures de lance chokante elle ne les comptaient plus.
Par la grâce des anciens, le dogme de la procréation était bloqué, et nul doute qu'après autant de coup son système reproductif devait ressembler à de la charpie et être à présent inutilisable.

Chassant ces pensées, la jeune femme gara son bet devant l'entrée du bunker du Casseur, une fois le plancher des terrorpods retrouvé, elle ferma la porte et se dirigeât d'un pas un énergique, bien qu'encore un peu raide, vers le SAS maître.

Une fois entrée dans le bunker, son exosquelette retiré, l’Émeraude prit la direction du lounge, qui, une fois n'est pas coutume, baignait dans une obscurité presque complète, seul un rai de lumière jaillissait, quoique faiblement, de l'arboretum. Intriguée l'Adepte s'approcha à pas feutré et poussa doucement la porte.

-" Inqui?"

*Sa voix était un simple chuchotement ne voulant pas troublé le silence et la quiétude qui régnaient en ces lieux.*
Réponse de : Inquisiteur
* Debout sous le dôme cristallin qu'étouffait une nuit sans étoile, se dessinait la carrure de l'ancien Leader.

Les traits d'Inquisiteur étaient masqués par les ombres, mais surlignés par la lueur froide que jetait le petit objet qu'il tenait.

Si elle ne pouvait le voir, l'Émeraude pouvait deviner le sourire du Casseur qui tendait vers elle ses deux mains, écrin où luisait une froide pulsation, pareille à celle d'une petite étoile qui sommeillerait entre leurs doigts.

Dans un murmure, il lui adressa deux petits mots. *

- Pour toi...

* Et comme pour la rassurer, il ajouta. *

- Je ne te demande aucun engagement, Quetz, ce n'est qu'un gage de ma profonde affection pour toi. Quand les temps seront difficiles, si le courage te manque, elle sera là pour te rappeler que sous ces cieux, une âme pense à la tienne.
Réponse de : Quetzalitztli
*Déjà l'amorce d'un sourire fleurissait sur ses lèvres alors que le maître casseur se tournait dans sa direction. L’Émeraude devina plus qu'elle ne vit le sourire sur le visage de son compagnon. Puis son regard se fit scrutateur, et méfiant quand il tendit les mains.

Un froide pulsation, en rythme avec son cœur modifié, se faisait sentir, elle pencha la tête écoutant un peu interdite les paroles de son compagnon.
La surprise était grande pour la jeune femme, et c'était peu dire, et pourtant si son premier réflexe aurait été de tourner les talons elle s'en abstint.

Il avait beau dire que cela n'était point un engagement, cela y ressemblait fort, et sans doute pour la première fois de sa vie, la jeune femme n'avait pas envie de fuir en cet instant.

Peut être qu'Inquisiteur pouvait lire dans les yeux polaire de l'Emeraude qu'elle acceptait autant le présent que l'engagement qu'il pouvait impliquer, d'un hochement de tête peu assuré avant qu'elle ne se glisse dans ses bras, dans un rare élan de spontanéité, puis d'encadrer son visage entre ses doigts fins, et de l'embrasser.*
Réponse de : Inquisiteur
* À dire vrai, Inquisiteur avait craint tout autant qu'il avait attendu ce moment. Le Casseur connaissait la farouche indépendance de la jeune femme, et si une partie de lui redoutait qu'elle prenne peur, l'attachement croissant qu'il éprouvait à son égard ne demandait qu'à se manifester.

L'héritier de Deimos avait longuement cherché un objet à offrir à l'Émeraude, et c'est en apprenant l'existence du savoir permettant de réaliser cette chevalière qu'il s'était décidé.
Belle et froide, comme sa compagne. Était-il présent plus adapté à l'élégante Reine acidalienne ?

De longues heures à planifier des attaques répétées contre les ziggourats, d'autres encore à rassembler secrètement les composants, puis à les transférer à Solomir qui lui avait remis la bague un peu plus tôt.

Précautionneusement, respectueux du travail de l'orfèvre, le Casseur avait gravé à l'intérieur de l'anneau les lettres "Q" et "I", entrelacées.


Les bras entourant la taille fine de la jeune femme, le Casseur savoure cet instant de bonheur simple.
Mars, les guerres, les médisants, plus rien n'existe que leurs lèvres unies dans un tendre baiser.

Profitant de ce contact qu'elle a amorcé, la main droite du guerrier se pose délicatement sur la joue fraîche de sa compagne et la caresse légèrement du bout du pouce. Sans qu'il puisse déterminer exactement pourquoi, la présence de la Verte apaise son esprit. *

- Tu as un moment ou les tiens ont besoin de toi ?
Réponse de : Quetzalitztli
*Sa joue se pose dans sa main, son visage se tourne légèrement afin que ses lèvres puissent frôler la paume du Maître casseur.*

-" Ils sont avertis que je ne suis pas là, mais je suis ... comment vous dites sur terra... Ah oui d'astreinte. En cas de problème ils savent qu'ils peuvent me joindre et que je répondrais présente. Donc je peux rester mais la soirée peut être écourtée."

L’Émeraude entendait bien profiter des rares instant qu'ils pouvaient passer ensemble. Un sourire mutin glissa sur ses lèvres carmin, sa tête se pencha légèrement sur le coté alors que son nez se plissait dans une moue amusée qui détonnait avec son visage d'ordinaire lisse de toute émotion.

-" Et je dois la mettre toute seule ou tu m'aides?"

*La jeune femme était consciente de l'importance du geste à venir, et que cela lierait leur destin à jamais, pour le meilleur et pour le pire. Et la vie sur Mars réservait bien souvent le pire.

C'est donc une main gauche légèrement tremblante et hésitante, qu'elle tendit à Inquisiteur.*
Réponse de : Inquisiteur
* Le sourire qu'affiche Inquisiteur, en réponse à la taquinerie de l'Émeraude, se fait plus sérieux, mais toujours empreint d'affection. *

- Avec plaisir, Milady.

* Les yeux rivés dans ceux de sa compagne, le Casseur s'empare de la main tendue avec une ferme légèreté qui l'empêche de trembler.
Après un instant, il pose un genou au sol et, sans la quitter des yeux, déclare d'une voix chaleureuse. *

- En témoignage de ce que tu représentes pour moi...

* Ce disant, le guerrier fait doucement glisser la chevalière sur l'annulaire gracieux de la jeune femme, puis se redresse et se risque à un baiser sur ses lèvres adorées. *
Réponse de : Quetzalitztli
*Sa main dans la sienne, elle le regarde poser un genou à terre, son cœur fait une douloureuse embardée alors qu'elle suit son mouvement de ses iris de jade et d'opaline.

Son souffle se suspend alors que la chevalière glisse à son annulaire les liant irrémédiablement. La jeune femme reste un instant à observer la bague à son doigt, puis ceux-ci se referment doucement sur les siens.

Les lèvres d'Inquisiteur virent kidnapper les siennes dans un doux baiser. Ses bras s'enroulèrent autours du cou de son compagnon, approfondissant leur étreinte.
Quand leur lèvres se séparèrent enfin, ils se retrouvèrent front contre front, les iris noire obsidienne dans le jade opalescent.*

-" Tout ce que je peux te donner est à toi..."

*Une partie de sa personne appartenait à Acidalia, mais tout le reste sans réserve elle le lui offrait.*
Réponse de : Inquisiteur
* Sans détacher son front du sien, le Casseur entrelace ses doigts à ceux de la jeune femme. Son visage, à l'accoutumée si peu expressif, irradie d'un paisible bonheur qui se transmet au ton de sa voix. *

- Les circonstances ne nous seront pas toujours favorables, mais envers et contre tout, je ferai de mon mieux pour te rendre heureuse et ne jamais décevoir la confiance que tu mettras en moi.

* Et chaque mot prononcé par les lèvres d'Inquisiteur se gravait en son âme comme un serment qu'il vivrait pour honorer, tandis que dans ses yeux dansait la mirifique image de l'Émeraude. *
[22/01/2019 21:13] Histoire de Fuelette
Catégorie : Aventure


Titre : Rituel Ancien chez LSD.



8

8
Post de : Fuelette
Nous sommes le 22 ;
* Son premier discours en tant qu'Adepte. Fuelette En ce jour du chien, l'humeur est positive chez l.s.d. De bienveillantes ondes positives s'échappent des fils karmiques des Furies réunies. Les pensées se focalisent vers leurs précieux alliés, l'astre solaire au zénith au-dessus de leurs têtes. *


La seule excuse que nous ayons est celle d'être prisonnier au sein d'une cage dont nous ne connaitrons jamais l'issue. Vaisseau flottant dans un espace où il n'y a aucun port de destination auquel s'amarrer. Finirons nous comme une bulle flottant au milieu d'un univers mort, sommes nous condamnés à cela ?

Il semble que oui et voilà aussi pourquoi nous préférons croire à n'importe quoi. Notre esprit ne peut se confronter à cette réalité et cela nous précipite dans le chaos, la peur et la guerre alors que nous devrions tous lutter pour vivre au mieux dans cet environnement dur et hostile pour nos fragiles enveloppes d'humains.

Regardons les rivières de sang répandues, ce fluide vital. Acceptons le prix de nos actes et regardons leur horreur comme leur beauté car les deux sont indissociables et nécessaires.

Prenons la mesure de ce qui a été accompli aujourd'hui. Le beau c'était un certain fair play. Le magnifique, cette capacité à survivre au pire. Le merveilleux, les ressources étrangement extraordinaires d'un être de chair si fragile en apparence mais doté d'une capacité de résistance qui semble infinie, l'humain.
" Le soleil s'est levé dans le vent,
Regard implacable et bienfaisant,
Toujours aime et veille ses enfants,

Force brutale tout autant que vitale,
Harmonie des contraires chasse le mal,
Silence doré permit vie végétale,

Onde complexe qui fait réfléchir,
Soutien mystique irradie sans faiblir,
Ami de la vie qui aide à anoblir.

Adeptes guidez la foule !

Puisse l'écho des Grands Anciens te porter toute notre gratitude et notre ferveur renouvelée, en cette équinoxe espérée et fantasmée.

Fidèles nous resterons, humbles et reconnaissant, depuis le silence ressens la puissance que tu nous as donné.

prend soin de tous les menbres du L.S.D et de ses invités..

Par le sang et par la vie, soit une fois de plus célébré. "
Quelques de sang perdues ce n'est pas cher payé pour honorer ce en quoi je crois.


Dans mes pensées je suis de plus en plus proche de Mulluc.
Je ne sais pas quelle sera son aide mais je crois en ce que je fais et je crois en lui.



J'ai bien œuvré pour que ce rituel soit réussi.

Aujourd'hui j'ai rangé, bien nettoyé le temple.
La poussière rougeatre se dépose partout.*


"En ces jours troublés, je vous invite à vous recueillir, à entrer en communion, en harmonie les uns avec les autres.

- Chers invités, mes amis,

Je tiens encore à vous remercier de votre présence."
Page précédente Page suivante

Jeu de rôle dystopique et post-apocalyptique sur navigateur. MMORPG francophone gratuit.

Ce browser game multijoueur contient des données scientifiques réelles martiennes incluant une part de fantastique gothique. TEM est aussi un jeu de stratégie sur MARS !

©2001-2019 - TEM La Firme Tous droits réservés KCS.fr © Reproduction partielle ou totale interdite. CNIL : déclaration n° 1015117

Conditions Générales d'Utilisation
The-Firm-LOGO
Follow @temlafirme
Facebook-logo